Découverte d'un chercheur toulousain : l'australopithèque Little Foot est âgé de 3,67 millions d'années

Le chercheur toulousain Laurent Bruxelles / © Mathieu Jarry/France 3 Midi-Pyrénées
Le chercheur toulousain Laurent Bruxelles / © Mathieu Jarry/France 3 Midi-Pyrénées

C'est une découverte de taille. Le chercheur toulousain, Laurent Bruxelles a réussi à préciser l'âge d'un fossile d'australopithèque trouvé il y à près de vingt ans en Afrique du Sud. Little Foot serait âgé de 3,67 millions d'années et serait plus vieux que la fameuse Lucy.

Par Juliette Meurin

L'australopithèque Little Foot, découvert il y a près de vingt ans en Afrique du Sud, serait âgé de 3,67 millions d'années. C'est une équipe de chercheurs internationale qui a fait cette découverte et parmi eux figure un toulousain : Laurent Bruxelles de l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives.

Un enjeu de taille

Le fossile découvert en Afrique du Sud il y a une vingtaine d'années n'avait jamais pu être daté avec précision. Les chercheurs ont donc fait appel à Laurent Bruxelles à Toulouse. Spécialisé dans l'analyse des paysages, le toulousain a étudié les roches qui étaient autour du squelette. Ses travaux ont permis "d'affiner" l'âge du squelette à 150 000 ans près. Little Foot aurait vécu il y a 3,67 millions d'années. Cet âge fait du petit "homme singe" sud-africain un contemporain de la fameuse Lucy, australopithèque trouvée en Ethiopie en 1974 et dont l'âge présumé serait de plus de 3 millions d'années. Selon Laurent Bruxelles, "cela remet l'Afrique du Sud dans la course de l'évolution humaine", alors que depuis plusieurs décennies, l'Afrique de l'Est tenait la corde. 

L'âge de Little Foot

Depuis la découverte de Little Foot ("Petit pied") en 1997 dans une grotte du site de Sterkfontein, au nord-ouest de Johannesbourg, la bataille fait rage entre les experts pour déterminer l'âge de ce fossile d'australopithèque le plus complet jamais trouvé. Quatre millions d'années? 3,3 millions ? ou seulement 2,2 millions? 
En 1994, Ronald Clarke trouve dans une boîte d'ossements divers provenant de déblais miniers de la grotte de Silberberg, quatre petits os provenant du pied d'un hominidé très ancien qu'il baptise "Little Foot". Trois ans plus tard, le paléoanthropologue de l'Université sud-africaine de Witwatersrand trouve dans une autre boîte des os de pied provenant du même préhomme et un morceau de tibia. Avec ces indices, son équipe retrouve dans la grotte le squelette quasi entier de Little Foot enserré dans une gangue calcaire. Il gît à 25 mètres de profondeur. Selon les chercheurs, il a sans doute fait une chute mortelle dans le gouffre. Treize années ont été nécessaires pour dégager Little Foot. Ce fossile serait un représentant de l'espèce Australopithecus prometheus.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus