• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Dernière défaite de la saison pour le TFC au Stadium face à Nice

Le slalom d'Oscar Trejo, auteur du second but toulousain / © AFP
Le slalom d'Oscar Trejo, auteur du second but toulousain / © AFP

Nice, assuré du maintien comme le TFC, a terminé en fanfare en s'imposant au Stadium (3-2) samedi dans un match sans enjeu de la 38e et dernière journée. Quelques uns des supporters des deux équipes s'étaient auparavant affrontés lors d'une rixe au centre de Toulouse.

Par VA, avec AFP

Toulouse termine donc la saison 17e et premier non-relégable. Les Niçois eux, qui avaient sécurisé leur maintien lors de la journée précédente, terminent à la 11e place du championnat grâce à ce succès honorable face au TFC.

En vidéo, le compte rendu du match de Patrick Champagnac :
Le compte-rendu du match


Les Azuréens n'ont mis que sept minutes pour ouvrir le score grâce au premier but de la saison en L1 de Neal Maupay, idéalement servi par Carlos Alberto (0-1, 8e), avant de profiter des approximations toulousaines.

Invaincu à domicile (3 victoires et 1 nul) depuis la prise de fonction de Dominique Arribagé, le 16 mars dernier en remplacement d'Alain Casanova, le TFC a poussé pour revenir mais s'est surtout maladroitement exposé aux contres de l'OGCN. Sur l'un d'entre eux, Beauthéac profitait ainsi d'un mauvais alignement toulousain pour tromper Ahamada livré à lui-même (0-2, 34e).

Toulouse, qui n'a remporté qu'un seul de ses sept derniers match face à Nice au Stadium, coulait définitivement sur une nouvelle erreur de jugement d'Ahamada qui offrait à Bauthéac un doublé sur un coup franc pourtant très excentré (0-3, 53e).

Sans doute vexés par les quolibets de ses propres supporters qui ont entonné "Une équipe à Toulouse!" durant le dernier quart d'heure, le TFC a toutefois réagi grâce au 14e but de la saison de Ben Yedder (78e) puis dans la foulée par un slalom de Trejo (2-3, 81e)

Insuffisant pour éviter une cinquième défaite au Stadium et surtout masquer les errements répétés d'une équipe qui termine le championnat avec la 19e défense de L1 (64 buts en 38 matchs). Un chantier qui devrait occuper la cellule de recrutement du club toulousain cet été.

Dans l'après-midi, quatre supporteurs niçois avaient été interpellés par les forces de l'ordre après une échauffourée qui a avait éclaté dans le centre-ville de Toulouse entre des supporteurs niçois et toulousains en marge de la rencontre.

Il n'y aurait pas eu de blessés mais une vitrine d'un magasin aurait volé en éclats.

La rencontre de la saison dernière entre les deux clubs avait déjà connu des incidents au Stadium après que les supporteurs niçois eurent sifflé l'hommage rendu à Brice Taton, un supporter toulousain mort lynché par des hooligans serbes en septembre 2009. Cinq supporteurs niçois avaient alors été interpellés à l'issue de cette rencontre.

Les "ultras" niçois sont parmi les plus durs de Ligue 1 et quelque 200 policiers avaient donc été mobilisés pour le service d'ordre en marge du dernier match de la saison

La déclaration de Dominique Arribagé, entraîneur de Toulouse, à l'issue du match

"Je constate que nous n'avions plus beaucoup d'essence dans le moteur. Nous avons laissé beaucoup d'énergie lors de nos huit précédents matches pour assurer le maintien. Ce soir il y a un peu de déception, car nous voulions offrir une dernière réussite à notre public. Il y a un gros travail de reconstruction à faire et on va s'y atteler dés les prochains jours. Ben Yedder? C'est notre meilleur buteur depuis trois ans et je compte sur lui la saison prochaine. Je n'ai jamais entendu notre président (Olivier Sadran, ndlr) dire qu'il était à vendre".

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus