Elisabeth Borne : autoroute A69, LGV Bordeaux-Toulouse, avion vert, ces dossiers d'Occitanie dont elle s'est chargée

Publié le Mis à jour le

Elisabeth Borne est nommée, lundi 16 mai 2022, Première ministre. Membre du gouvernement durant tout le premier quinquennat d'Emmanuel Macron, cette polytechnicienne de 61 ans s'est occupée de plusieurs dossiers d'Occitanie, notamment dans le secteur des transports.

Originaire du Gers et maire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, Jean Castex aura durant tout son passage à Matignon marqué son attachement à l'Occitanie à travers de multiples déplacements et son implication dans de nombreux dossiers locaux.

La nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne, nommée le 16 mai 2022 par le président de la République Emmanuel Macron, est surtout liée à la région de Nouvelle-Aquitaine. Préfète de Poitou-Charentes de 2013 à 2014, elle fut également directrice de cabinet au ministère de l'Écologie de 2014 à 2015 d'une figure politique de cette région : Ségolène Royale.

L'A69 et LGV en bonne voie

Durant deux ans, elle prend la tête de la RATP avant de devenir ministre chargée des Transports en mai 2017 dans le premier gouvernement Édouard Philippe, sous la présidence d'Emmanuel Macron. En juillet 2019, elle devient ministre de la Transition écologique et solidaire, en remplacement de François de Rugy, démissionnaire. Elle est nommée l'année suivante ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion dans le gouvernement de Jean Castex.

C'est à ces différents postes que cette haute fonctionnaire, proche du Parti socialiste avant de rejoindre LREM, gère plusieurs dossiers importants d'Occitanie.

Au ministère des Transports, elle fera du chantier de l'autoroute A69 entre Castres et Toulouse une "priorité nationale". "Ce projet illustre très bien la situation de certains territoires qui sont en difficulté parce qu'ils n'ont pas une bonne desserte routière. Et on le sait bien, si les entreprises ne sont pas reliées à la métropole, elles quitteront le territoire où elles sont installées", déclarait-elle sur l'antenne de France 3 Occitanie en mai 2018.

Le projet de Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse connaîtra un nouvel élan sous son impulsion. Dès novembre 2017, l'ancienne ministre des Transports ira à la rencontre des élus toulousains concernant notamment le financement de ce dossier. Elisabeth Borne valide la solidité et la cohérence des propositions des collectivités. Un premier pas qui aboutira par le bouclage budgétaire début 2022, porté par Premier ministre, Jean Castex, qui se révèlera "décisif face à Bercy" comme le souligne le journaliste Stéphane Thépot.

Décollage pour l'avion vert d'Airbus

Dans ses nouvelles fonctions au sein du ministère de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne porte le "projet de l'avion vert" d'Airbus afin de lancer les biocarburants aéronautiques durables en France avec une feuille de route : 50 % de biocarburants dans les avions en 2050.

Des dossiers qui semblent correspondre aux attentes d'Emmanuel Macron. Lors de son premier déplacement à Cergy depuis sa réélection, le 27 avril, Emmanuel Macron a assuré qu'il nommerait à Matignon "quelqu'un attaché à la question sociale, écologique et productive".