• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Elle invente sa séquestration et met en émoi la police

La rue Urbain Vitry à Toulouse / © Google street
La rue Urbain Vitry à Toulouse / © Google street

Une jeune fille de 21 ans a téléphoné à la police, apparemment affolée, pour signaler qu'on l'avait enlevé et séquestré. Une véritable chasse à l'homme s'est organisée mais, retrouvée, la jeune fille a avoué qu'elle avait menti.

Par Michel Pech

Selon nos confrères de "La Dépêche du Midi", tout commence par un coup de téléphone reçu par la police dans la nuit de mercredi à jeudi :

"je suis séquestrée dans un squat à Toulouse par un homme et une femme depuis trois jours.

J'ai réussi à m'emparer d'un téléphone portable. Aidez moi."
La police se rend immédiatement sur les lieux indiqués et interpellent un homme de 60 ans qui semble ne rien comprendre à ce qui lui arrive. 
Il ne réagira qu'à la vue du numéro du téléphone portable utilisé par "la séquestrée", et indiquera qu'il en connait la propriétaire, une jeune femme qu'il avait hébergé. 
Jeudi soir, la soi-disant victime a été repérée, interpellée et placée en garde à vue. Elle avouera avoir tout inventé. 

Sur le même sujet

Elections européennes : des maires de l’Hérault dénoncent le "gaspillage" lié à l’achat de panneaux électoraux

Les + Lus