En Haute-Garonne, la tribune d’un stade de rugby recouverte de panneaux solaires, une première en France

Le stade de rugby de Labastide-Beauvoir (Haute-Garonne) est le premier du genre à être équipé de panneaux photovoltaïques en France. Les travaux ont duré plusieurs mois. L’inauguration de la toute nouvelle installation a eu lieu samedi 17 décembre.

Insolation, intempéries, boue… Pendant des années, le public venu en nombre pour assister aux matchs de rugby organisés au stade de Labastide-Beauvoir (Haute-Garonne) pouvaient avoir l’impression de partir en expédition. 

Mais tout cela appartient désormais au passé. Depuis le 17 décembre, le stade est équipé de panneaux photovoltaïques. “C'est pratique, on a un abri pour les journées pluvieuses. Mais il manque quelques sièges pour les parents…”, salue Arnaud Poirée, un père de famille. “On est très content pour le club, pour les enfants”, ajoute-t-il. 

250 panneaux solaires pour fournir 50 foyers 

S’ils offrent un abri bienvenu aux familles, ils vont surtout apporter une nouvelle source d’énergie aux habitants de la commune. Entièrement fabriqués en pergola, ces panneaux vont convertir l’énergie solaire collectée en électricité.

Au total, 250 d'entre eux ont été installés au-dessus du stade de Labastide-Beauvoir. Ce qui représente un volume de 500m2. La production d'électricité générée par cette installation devrait atteindre 120 mégawatts par an, annonce ENGIE. Selon ses chiffres, cela représente la consommation annuelle de 50 foyers en France.

Un terrain impraticable pendant plusieurs mois 

Les travaux ont duré entre six et sept mois, approximativement. Pendant tout ce temps, le terrain du stade était bien évidemment impraticable. Tous les matchs et entraînements avaient donc lieu à Belberaud, à dix minutes de là, indique Pierre Guitard. Selon l'actuel président de l'Avenir Belberaud XV, sept matchs ont été disputés chez lui durant les travaux. 

Un aléa pas si contraignant que ça, assure-il, rappelant qu' "il y a une entente forte entre Belberaud et Labastide." Et chaque semaine depuis plusieurs années, un entraînement sur deux de l’école de rugby avait déjà lieu à Belberaud ou Labastide.. 

Si les travaux sont achevés, l’état du terrain de Labastide n’est pas encore tout à fait optimal. "Le terrain est en mauvais état mais on peut quand même pratiquer notre sport à Labastide", rassure Pierre Guitard.

Une initiative qui pourrait se généraliser 

Si cette initiative porte ses fruits, l'installation de pergola solaires pourrait bien se généraliser et s'ouvrir à d’autres sites sportifs.  "Nous avons une centaine de contacts avec les présidents de club pour développer ces pergolas”, annonce de son côté Serge Pina, actuel directeur régional d’ENGIE Occitanie/Andorre. 

Et les candidats pourraient être nombreux. Selon ENGIE Occitanie, les quelque 400 terrains de rugby disponibles en Occitanie aujourd'hui pourraient être concernés. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité