Espace : un an que la Supercam, pilotée depuis Toulouse, explore la planète Mars

C'est l'oeil de Persévérance, la Supercam, un instrument français est sur la planète Mars depuis maintenant 1 an. Un cap symbolique et déjà beaucoup de pépites récoltées.

Dans la soirée du jeudi 18 février 2021, le rover Persévérance, avec à son bord sept instruments, dont la Supercam, se posait sur la planète Mars, après 7 mois de voyage. Le véhicule est arrivé dans le cratère Jezero, un bassin de 45 kilomètres de diamètre, qu’une rivière a rempli d’eau liquide il y a 3,5 milliards d’années.

Un premier anniversaire couronné de succès

Depuis le 18 février 2021, le rover de la Nasa explore la planète rouge à la recherche de traces de vie.

Le sol martien est un terrain de tous les dangers, plein de cailloux, de grandes dunes, explique Pernelle Bernardi, ingénieure du CNRS en charge de l'instrument franco-américain Supercam. La caméra a une très grande définition. Elle peut prendre des images à grande distance avec de très bonnes résolutions. Véritable « couteau suisse » de la mission, Supercam réunit cinq techniques de mesures destinées à étudier la géologie de Mars et aider à la sélection des échantillons que doit collecter le rover.

Supercam comptabilise 62 000 tirs verts, renseignant sur la minéralogie, et autant de tirs infrarouges. Il a déjà apporté une contribution décisive dans l’obtention des premiers résultats scientifiques de la mission Mars 2020 prouvant l’existence d’un lac à l’emplacement du cratère Jezero.

Le son de Mars

Dès ses premiers jours sur Mars, la Supercam a réussi à enregistrer des sons et les transmettre aux scientifiques. Pour Sylvestre Maurice, co-responsable scientifique de Supercam, au CNES et CNRS de Toulouse, c'était une grande première :

C'était une des grandes découvertes de l'année. Personne n'avait jamais entendu Mars !

Sylvestre Maurice, co-responsable scientifique de Supercam

Tous les jours, avec son équipe, il dépouille les dernières livraisons du robot.

En douze mois, on a récolté une moisson de données sur la minéralogie, l'atmosphère, la météo, et des dizaines de milliers d'images.

Sylvestre Maurice, co-responsable scientifique de Supercam

Un instrument piloté une semaine sur deux depuis Toulouse

Le pilotage du véhicule, est partagé alternativement et conjointement une semaine sur deux entre le Cnes, l'agence spatiale française à Toulouse, et le Los Alamos National Laboratory, LANL aux États-Unis.     

Chaque jour, entre 100 et 200 personnes se retrouvent aux manettes.

4 kilomètres en un an

Le rover Persévérance a parcouru quatre kilomètres, dont 500 mètres le week-end dernier, un record ! Si le robot va si lentement c'est que l'objectif de la mission est de prélever une quarantaine d'échantillons bien choisis, sur six ans. 7 ont déjà été recueillis. Une autre mission les rapportera sur Terre, d'ici les années 2030.