Les étudiants de l'université Jean Jaurès à Toulouse votent le blocage de la faculté

Le campus de l'université Jean Jaurès / © MaxPPP
Le campus de l'université Jean Jaurès / © MaxPPP

Les étudiants de l'université Jean Jaurès à Toulouse réunis en assemblée générale ce mardi ont voté le blocage de la faculté jusqu'à mardi prochain. Ils bloquent depuis ce mercredi les accès des différents départements et laboratoires de recherche.

Par Juliette Meurin

Le blocage de l'université a été voté à une large majorité selon un étudiant présent. Environ 800 personnes (étudiants et personnels) étaient réunies ce mardi lors de l'assemblée générale pour décider de la suite à donner au mouvement de protestation contre les réformes touchant l'enseignement supérieur.

Depuis plus d'un mois des étudiants perturbent la vie du campus pour protester contre la fusion d'universités toulousaines et contre le projet parcoursup notamment.
Ils ont  bloqué à plusieurs reprises les accès de la faculté du quartier du Mirail. Un groupe occupe également le troisième étage du bâtiment de l'Arche.
Et depuis hier mardi ils ont voté un blocus total pour une semaine au moins.
Selon un étudiant du syndicat UET (Union des EtudiantEs de Toulouse) joint par téléphone tous les accès aux différentes UFR (Unité de Formation et de Recherche) sont bloqués depuis 6 heures ce mercredi. 
La direction de l'université précise que les activités d'enseignement et administratives sont suspendues ce mercredi.

Dans un communiqué de presse, la présidence déclare qu'elle "condamne fermement ce blocage qui prive les personnels et les étudiants du libre accès à leur lieu de travail et empêche l’université de mener à bien sa mission de service public d’enseignement supérieur et de recherche."

"Cette situation n’est pas tolérable", précise la présidence, "elle porte atteinte durablement à nos personnels et nos étudiants, et plus particulièrement les plus fragiles, qui manifestent légitimement leur désarroi. Elle a un impact sur les cours des étudiants, la préparation de leur diplôme, les payes de tous les personnels."

La présidence de l’université prévoit de rencontrer rapidement les étudiants à l'origine de la mobilisation et les différents protagonistes de l'organisation de l'université pour obtenir un retour à la normale dans les meilleurs délais.

L'université Jean Jaurès compte 30 000 étudiants et 2000 membres du personnel.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus