Football : le district de Haute-Garonne annule tous les matches du week-end pour dire stop à la violence

Le district de football de Haute-Garonne tire le signal d'alarme. Il n'y aura pas de matches ce samedi 7 et dimanche 8 mars. Des journées mortes en réaction à l’accumulation des violences autour des stades.
Près de 600 matches de football annulés ou reportés en Haute-Garonne sur décision du district pour dire stop à la violence autour des stades
Près de 600 matches de football annulés ou reportés en Haute-Garonne sur décision du district pour dire stop à la violence autour des stades © MAXPPP
Entre 500 et 600 rencontres de football sont annulées ce week end en Haute-Garonne.
Un week end "noir" décidé par le district de Haute-Garonne après une série d'agressions autour des stades.

Le dernier acte violent a été la goutte d'eau, c'était fin février, un éducateur de l'Us Colomiers a été agressé par quelqu'un du public lors d'un match de football avec des enfants.
Perte de connaissance, hospitalisation ... les faits sont graves et viennent de l'extérieur donc difficilement gérables.

 
"C'est un signal d'alarme, confirme Loïc Faivre à France 3 Occitanie. Le football n'est pas en capacité de gérer une violence de la société, explique le directeur administratif du district de Haute-Garonne."

Ces problèmes de violence viennent de l'extérieur. Les actes entre licenciés sont sanctionnés par une commission de discipline mais nous n'avons aucune prise sur ce qui vient de l'extérieur. Nous on subit, on a pas les réponses. Ce n'est pas au mouvement sportif de gérer un fait de société.
Loïc Faivre, directeur administratif du district de football de Haute-Garonne

Au total ce sont près de 600 rencontres de football qui sont concernées par ce week end "noir" dont 350 matches de compétition reportés à une date ultérieure.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport violence faits divers