Haute-Garonne : la colère gronde dans les lycées agricoles

Fortement opposés à la réforme du bac technologique dans l'enseignement agricole, les professeurs ont manifesté ce mardi 9 avril 2019, dans le complexe d'enseignement agricole de Toulouse-Auzeville. 

© France 3 Occitanie
Ils ont profité d'une session de formation pour la mise en place du nouveau bac techno de l'enseignement agricole, formation qui se tenait au lycée agricole de Toulouse-Auzeville ce mardi 9 avril 2019, pour exprimer haut et fort leur désaccord.

Cette réforme du bac Stav, le baccalauréat technologique, une formation emblématique  de l'enseignement agricole, les enseignants n'en veulent pas. Ils le disent et le redisent à leur tutelle, en vain. Pour eux, ces changements vont dégrader les conditions d'apprentissage des élèves et étudiants et les conditions de travail des personnels. 

La semaine dernière, les personnels ont rencontré le directeur général de l'enseignement et de la recherche (DGER) pour exprimer leur inquiétude face à la réduction de moyens. Le ministre de la DGER refuse, selon eux, d'entendre les personnels. Aujourd'hui, ce sont donc plus de 80 enseignants venus de l'Occitanie qui ont refusé de participer à la première session du lancement du nouveau bac Stav.

Reportage :
Haute-Garonne : la colère gronde dans les lycées agricoles
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie bac éducation société