• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Haute-Garonne : le collège d'Aspet bloqué par les enseignants et parents d'élèves

Ce mardi, des parents d'élèves et des enseignants du collège d'Aspet, en Haute-Garonne ont bloqué l'entrée de l'établissement. Ils protestent contre le sureffectif dans les classes et la dégradation des conditions de sécurité.  / © Jean Philippe
Ce mardi, des parents d'élèves et des enseignants du collège d'Aspet, en Haute-Garonne ont bloqué l'entrée de l'établissement. Ils protestent contre le sureffectif dans les classes et la dégradation des conditions de sécurité.  / © Jean Philippe

Ce mardi, des parents d'élèves et des enseignants du collège d'Aspet, en Haute-Garonne ont bloqué l'entrée de l'établissement. Ils protestent contre le sureffectif dans les classes et la dégradation des conditions de sécurité. 

Par Delphine Gerard

"C'est un petit collège qui explose". Ce sont les mots d'une enseignante du collège Armand Latour situé à Aspet en Haute-Garonne.
Ce mardi matin, parents d'élèves et professeurs ont bloqué dès 8 heures l'entrée de ce collège rural. "Tout le monde se mobilise" explique l'enseignante, qui témoigne des problèmes de sureffectifs rencontrés dans cet établissement passé de 190 à 215 élèves l'an dernier.
 

Des sixièmes à plus de 30 par classe

Selon Marie Rouch, professeur de Lettres classiques et représentante du S1 SNES, le personnel assiste à "une dégradation, non seulement des conditions de travail et d’apprentissage, mais aussi des conditions de sécurité au sein de notre collège."
Dans une lettre adressée au Rectorat le 5 octobre dernier, le collectif demande à retrouver le poste d'assistant de vie scolaire qui avait été en partie supprimé en 2017, ainsi que l'ouverture d'une troisième classe de 6ème. Des sixièmes qui sont aujourd'hui plus de 30 par classe. Les salles de cours et les locaux du collège n'étant selon eux pas adapté à cet effectif, les flux de circulation se font difficilement dans les couloirs, les tables ajoutées dans les salles de cours bloquent certaines sorties de secours et les incivilités se multiplient.
Après avoir participé à la manifestation contre les politiques gouvernementales à St Gaudens, les enseignants poursuivront le blocage dans l'après-midi. Si aucune réponse du Rectorat n'était donnée, les parents d'élèves sont eux-aussi déterminés à continuer le mouvement demain mercredi.
 

Sur le même sujet

Elections européennes : des détenus de la prison de Béziers ont voté ce mardi

Les + Lus