Cet article date de plus de 6 ans

Il se présente comme le "nouveau Mohamed Merah" sur YouTube : 6 mois de prison avec sursis

Un homme de 23 ans a été condamné à Lons-le-Saunier (Jura) pour s'être déclaré "le nouveau Merah" sur plusieurs vidéos sur YouTube. ll dit ignorer que Merah avait tué des enfants. 

Mohamed Merah sur une video amateur
Mohamed Merah sur une video amateur © France 2
Un jeune homme qui s'était présenté comme le "nouveau Mohammed Merah" et avait proféré des propos antisémites sur YouTube a été condamné à six mois de prison avec sursis mardi à Lons-le-Saunier.

Agé de 23 ans, il comparaissait pour "apologie d'un acte de terrorisme" et "provocation à la haine envers un groupe compte tenu de son origine" devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, qui l'a également condamné à verser 800 euros d'amende.

En janvier dernier, le jeune homme avait diffusé sur le site internet YouTube une vidéo de 40 secondes, dans laquelle il proclamait: "Je suis le nouveau Mohammed Merah. (...) Celui qui dit le contraire, je le crible de balles", puis "dans ton domicile, je fais péter une grenade".

Dans une seconde vidéo, il tenait des propos antisémites.

"Cette peine de prison avec sursis est une peine d'avertissement pour qu'il ne recommence pas", a estimé son avocate Amandine Georgeon, soulignant que son client "a pris conscience de la gravité de ses actes".

Lors de son procès, le 11 février dernier, le prévenu avait dit qu'il voulait simplement faire parler de lui et "faire le buzz" sur internet.
"Je ne savais pas qu'il (Mohammed Merah) avait tué des enfants. C'est en garde à vue que j'ai compris que ce que j'avais fait était grave. Je ne recommencerai plus à faire ce type de vidéo", avait-t-il assuré.

Le procureur Guillaume Michel avait dénoncé un "acte minable", avant de requérir un an d'emprisonnement avec sursis et 2.000 euros d'amende.
"On ne peut pas mettre en exemple Mohammed Merah, qui a tué des militaires et des enfants. On ne peut pas mépriser un peuple (juif) qui a souffert comme il a souffert", avait-il martelé.

Les vidéos incriminées, qui avaient été signalées par des particuliers, ont depuis été retirées de YouTube.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice affaire merah