Sur internet et sous protection sanitaire, comment vont se passer les résultats du Bac dans l'académie de Toulouse

Pour cause de Coronavirus, les épreuves traditionnelles de fin d’année du baccalauréat  2020 ont été bouleversées, remplacées par le contrôle continu. Une situation inédite, liée au covid-19. Ce mardi, place malgré tout aux résultats avant les oraux de rattrapage sous surveillance sanitaire. 

Bac 2020 : les épreuves de fin d'années annulées, un bac qui se joue par le contrôle continu
Bac 2020 : les épreuves de fin d'années annulées, un bac qui se joue par le contrôle continu © Jean-Luc Flémal/Belpress/MaxPPP
Dans l'académie de Toulouse comme ailleurs, ce mardi 7 juillet à 10 heures,  les résultats du bac 2020 ne seront pas affichés dans la cour des lycées. Il n’y aura pas de cri, ni d’embrassade, pas de larmes non plus, larmes de joies ou de tristesse d'ailleurs. Ce rituel, cette atmosphère si particulière qui règne chaque année lors des résultats du bac, cette fois-ci les lycéens en seront privés.
 
En raison du protocole sanitaire en vigueur, "une session exceptionnelle et une organisation sécurisée a été mis en place dans tous les lycées de France". 

Bac en poche mais interdiction de se rendre au lycée

Tous les élèves ont reçu préalablement un numéro de candidat par la poste, ils pourront dès mardi 10H se connecter sur le site de leur académie et accéder ainsi aux résultats qu’ils connaissent peut-être. En cas d’admission avec ou sans mention, les lycéens ne devront pas se déplacer au lycée, le sésame sera à retirer à la rentrée prochaine au sein de leurs établissements. Le relevé de note sera lui envoyé par la poste.

En revanche, si le candidat est admis au rattrapage, il devra se rendre dans son établissement, récupérer son relevé de notes et choisir les deux épreuves. Les oraux se dérouleront dans les différents établissements. Les résultats seront accessibles par internet sur le même site de l’académie de Toulouse dès le jeudi 9 juillet à 18 heures.
© Académie Toulouse
 

Rattrapage et protocole sanitaire


La région académique de l’Occitanie demande à tous les lycées de respecter et d’appliquer un protocole sanitaire en vue du "retrait des relevés de notes et des oraux de contrôle".
Des règles strictes et listées comme par exemple, l’obligation du port du masque durant les déplacements dans l’établissement, il ne sera pas imposé aux jurys et aux candidats durant l’épreuve, sauf pour les personnes à risques. Des solutions de gels hydroalcooliques seront mises à disposition à l’entrée des bâtiments, la distanciation physique devra elle aussi être respectée et les salles d’examens régulièrement aérées. Les surveillants veilleront au respect de ces règles.
 

Un bac sous contrôle continu

Après la fermeture des lycées pour cause de crise sanitaire, le ministère de l’éducation nationale a décidé en avril dernier de modifier le processus d’obtention du baccalauréat. L’édition du bac 2020 s’est donc joué sous la forme de contrôle continu. Dans un arrêté le ministère indique que le jury examinateur se réfèrera "aux notes de terminales inscrites dans le livret scolaire ou le dossier de contrôle continu" des deux premiers trimestres de l’année 2019-2020 et aux résultats des épreuves anticipées de première. 
Ce recours au contrôle continu crée des remous, des syndicats d’enseignants et parents d’élèves le trouvent inégalitaire à plusieurs niveaux. Pour Sylvain Lagarde, professeur de lettres modernes et secrétaire académique secrétaire SNES-FSU Toulouse 
 

Le profil des notes correspond au profil des établissements, le mécanisme est par essence inégalitaire, la référence commune a disparu. Sur le fond et dans la forme le devoir en contrôle continu varie. Il y a en effet plusieurs types d’évaluation qui seront différentes selon les professeurs, les établissements, des notes fluctuent et diffèrent selon tous ces statuts. Cette dimension de certification engendre un phénomène d’inégalité.

Sylvain Lagarde


Un contrôle continu qui pourrait favoriser cependant les élèves des lycées professionnels. Même si le télétravail a été très compliqué pendant le confinement avec les élèves du lycée Roland Garros à Toulouse, ils sont nombreux a avoir décroché, 60% d’entre eux sont boursiers et viennent de milieux sociaux défavorisés, la notation en contrôle continu leur serait plutôt favorable.
 
Par définition, ce système de notation est "bienveillant", une promesse faite par le ministre de l’éducation nationale, Michel Blanquer et des jurys d’harmonisation ont d'ailleurs été mis en place.
 

Nous avons remplis les livrets individuels spécifiques, notés et écrit les appréciations. Il est clair que l’on a été indulgent mais comme partout, ceal ne veut pas dire non plus que l'on donne le bac à tout le monde! 

Elisa Pradel, professeur de Français Histoire et géographie Lycée Roland Garros

Le professeur et membre du syndicat enseignant CGT rajoute :
 

Cependant en bac professionnel les élèves ont des contrôles continus toute l’année avec des gros coefficients qui compte pour le bac. Un élève qui n’a pas la moyenne à un atelier en contrôle continu on sait déjà qu’il aura pas le bac, c’est différent mais ils ont été avantagés. Et puis si un élève d’un bac pro a une mention en principe il aura une place d’office en BTS ou à la faculté.



Mais pour Elisa Pradel, ce bac 2020 laisse un petit goût d’amer aux professeurs et surtout à des élèves qui avaient envie de ce challenge de fin d’année.
   

Jurys d’harmonisation, à chacun"sa sauce"  

Ce baccalauréat 2020 ne comporte donc pas d’épreuves nationales de fin d'années, les copies ne sont donc pas anonymes et les notes données ne dépendent pas de l’uniformité d’un barème. Pour des parents d’élèves et syndicats d'enseignants, la logique d’harmonisation s’effectue selon les profils des établissements et crée par conséquent des inégalités territoriales.

L’affichage d’harmonisation ne peut pas fonctionner pour garantir l’équité de traitement des élèves et légitimer les diplômes. Ce principe aggrave la mécanique de tri déjà enclenchée et crée davantage d’inégalités selon où l’élève vit et étudie. Le diplôme est délégitimé dans sa valeur de certification.

Sylvain Lagarde


Compte tenu de la crise sanitaire, cette nécessité de "bienveillance,  les enseignants vont par principe l’appliquer.

On va arrondir la note, favoriser... en réalité on dévalorise la valeur de certification du bac.

Sylvain Lagarde

 

Rattrapage, même bienveillance et après?

Parmi les 740 601 élèves de terminale en France, ils devraient être plus nombreux cette année à décrocher le fameux sésame. Certains resteront quand même sur le carreau, d’autres auront la chance d’être repêchés. Les épreuves de rattrapages se dérouleront le mercredi 8 juillet.
Là aussi la bienveillance est de mise. Les élèves seront interrogés sur des éléments de programme moins conséquents. Pour Laurent 
 

Là encore on favorise mais on déclenche aussi par conséquent une mise en difficulté de l’élève au cas où celui-ci poursuit ses études. Alors que l'on est déjà sur un système de sélection, aggravé par Parcoursup. Et puis ces jeunes vont arriver avec des grosses lacunes, vont-ils pouvoir  suivre sans être fragilisé?

Sylvain Lagarde

 

Mais le bac traditionnel jamais réformé depuis 1995 touche à sa fin, 2020 était bien sa dernière cuvée. Malgré les tensions et les manifestations de lycéens, parents d'élèves et syndicats d'enseignants de l'hiver dernier, la réforme du bac aura bien lieu. Le contrôle continu sera de la partie pour la nouvelle saison, le ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer dit ne pas vouloir "démanteler"le baccalauréat mais plutôt le "remuscler".
Les Résultats du Bac 2020, des BTS, des CAP sont à retrouver sur le site internet de France Info.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société bac éducation