L'Hyperloop, le projet de train supersonique installé près de Toulouse pourrait ne plus jamais voir le jour

Publié le
Écrit par Julie Valin

La société américaine Hyperloop abandonne son projet de piste d'essai d'un kilomètre sur la base de Francazal près de Toulouse. Le conseil de la Métropole a voté la résiliation du bail à construire le 16 décembre dernier.

C'est une annonce qui met du plomb dans l'aile à l'installation d'Hyperloop sur la base de Francazal au sud de Toulouse. 

La société américaine revoit ses engagements à la baisse en abandonnant la construction d'une piste d'essai d'un kilomètre pour ses capsules hypersoniques.

Cette piste était pourtant l’un des principaux engagements d’Hyperloop TT lors de son installation à l’aéroport de Toulouse-Francazal, en 2017. Via un bail à construire conclu en 2018 avec la Métropole, la société américaine s’engageait à rénover le Mess des sous-officiers et à construire une piste d’essai longue d’un kilomètre.

Un abandon voté par la Métropole

Finalement, HyperloopTT a négocié une adaptation de son bail avec la Métropole. La construction d'une première piste de 300 mètres a bien été réalisée mais la seconde piste d'un kilomètre n'est plus à l'ordre du jour. La société n'en n'aurait plus l'utilité !

La collectivité de Toulouse Métropole a voté cette mesure lors de son dernier conseil le 16 décembre 2021. 

"Un gâchis d'argent public"

La collectivité aurait mis sur la table près de 6 millions d'euros pour l'installation de la société américaine. Selon Maxime Le Texier, conseiller d'opposition à la Métropole : 

Ce qu'on trouve dans les comptes de la Métropole c'est 5,4 millions d'euros dépensés pour la démolition et la dépollution du site. C'est énorme ! Et cet argent il était en contre partie de la rénovation du Mess des officiers en bureaux et la construction de la piste d'essai. C'est du gâchis d'argent public et un problème de contrôle de l'argent public.

Maxime Le Texier, conseiller d'opposition à la Métropole

La fin d'Hyperloop ?

Faut-il y voir un retrait d'Hyperloop à Francazal ? Difficile d'obtenir des explications de la part de la société américaine qui ne répond à aucune sollicitation de la presse. Selon le conseil de la Métropole, les activités de recherche et développement ont vocation à se poursuivre sur le site.