• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le festival des Inrocks s'achève au Bikini à Toulouse

Alexander "Chilli" Jesson et Samuel Thomas Fryer, des palma Violets à Coachella en 2013. / © JASON KEMPIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Alexander "Chilli" Jesson et Samuel Thomas Fryer, des palma Violets à Coachella en 2013. / © JASON KEMPIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Il mêle notoriétés, genres et générations... Le 27ème festival des Inrocks se conclut pendant deux jours à Toulouse après être passé par Londres, Lyon, Lille, et Paris.

Par Laurence Boffet

Il mélange allègrement les genres et les générations. Le festival des Inrocks s'achève pendant deux jours au Bikini de Toulouse après avoir affiché complet à Londres, Lyon, Lille ou encore Paris. Et cette 27ème édition est un bon cru, aux dires des spécialistes et du public.

Si le public toulousain ne verra pas les ancêtres écossais du rock psychédélique The Jesus and Mary Chain qui ont séduit la Cigale dimanche soir, il pourra en revanche découvrir dès ce lundi soir le rock énervé des Palma Violets :

Il pourra aussi découvrir Parquet Courts, The Orwells et Benjamin Booker.

Au programme mardi, ambiance un peu plus grave avec l'Islandais Asgeir et sa voix limpide et feutrée. Puis l'anglais Baxter Dury qui a l'élégance de ne rien prendre au sérieux , à commencer par lui-même et les genres musicaux qu'il visite, avec choeur féminin et synthé à quatre sous.
Baxter Dury - Palm Trees
A voir aussi, The acid et Nick Mulvey. Le programme complet ici.


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus