Le masque sosie de Jacques Chirac dope (un peu) la fréquentation du musée Labit de Toulouse

Le masque a été sorti des réserves pour être exposé au musée Labit de Toulouse. / © Rémi Gabalda / AFP
Le masque a été sorti des réserves pour être exposé au musée Labit de Toulouse. / © Rémi Gabalda / AFP

On a beaucoup parlé ces derniers jours d'un masque sosie de Jacques Chirac conservé au musée Labit de Toulouse. Sorti des réserves, il a attiré des visiteurs supplémentaires ce week-end.

Par Laurence Boffet

Tout est parti d'une photo réapparue sur les réseaux sociaux le 5 mars. Il aura suffi ensuite d'un article de Francetvinfo pour que l'emballement médiatique s'enclenche. Depuis, le musée Labit de Toulouse est sous les feux des projecteurs. Paris-Match, le Nouvel Observateur, Le point, Le Parisien, Canal +... Tous les médias nationaux et régionaux parlent désormais du fameux masque de théâtre nô, sosie de Jacques Chirac que le musée gardait en réserve. Un vrai buzz et un joli coup de pub pour ce musée toulousain.

Le masque qui devait être exposé prochainement en même temps que toute une série d'autres masques nô a été sorti des réserves plus tôt que prévu. il va désormais rester en vitrine. Et il a attiré les Toulousains ce week-end. "On a enregistré 120 entrées dimanche" indique Anne Nadeau, la chargée de communication du musée, "pour vous donner un ordre d'idée, on en avait enregistré 48, l'an dernier à la même date". Même si on ne peut évidemment pas se baser sur ces seuls chiffres, Anne Nadeau note une vraie demande pour voir le masque : "on a enregistré des visites supplémentaires, certains visiteurs qui ne connaissaient pas le musée sont venus exprès pour voir le masque. On a aussi une famille qui est venue 10 minutes avant la fermeture uniquement pour le voir".

Et le musée entend bien profiter du buzz pour accroître sa visibilité. Avec humour, l'équipe a décidé de mettre en avant les autres sosies de ses collections. D'abord sur twitter :

Ensuite, dans ses salles. Ce fragment de tête de Bouddha qui évoque Serge Gainsbourg a ainsi été déplacé à côté de la caricature de Jacques Chirac. En attendant la découverte de nouveaux sosies ?

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus