Le photographe américain Nicholas Nixon fait don de trois œuvres à la Galerie du Château d'eau

Publié le
Écrit par Marie Martin

L'exposition "Une infime distance" consacrée à une partie de l'œuvre du photographe Nicholas Nixon s'est tenue à la galerie du Château d'Eau à Toulouse du 3 novembre 2021 au 16 janvier 2022. A son issue, l'artiste américain a fait don de trois tirages au musée toulousain.

"Une infime distance" est la première exposition d'envergure en France de Nicholas Nixon, grand photographe américain, aujourd'hui âgé de de 74 ans. Elle s'est tenue durant deux mois à la galerie du Château d'eau de Toulouse.
Exposé à trois reprises au MoMa de New-York, Nicholas Nixon est connu pour sa série des Brown Sisters, des portraits de sa femme Bebe et de ses trois sœurs, toujours dans le même ordre, réalisés chaque année pendant plusieurs décennies.

Mais son travail, documentaire tout autant qu'artistique, est aussi d'aller au devant des autres, de capter l'intime, à travers ses portraits en noir et blanc. Il photographie les nouveaux-nés, les corps nus, les couples mixtes. Et sera un des premiers artistes américains à montrer des malades du sida.

Au terme de cette exposition toulousaine, où l'artiste est venu apporter lui-même le dernier cliché (2021) des Brown Sisters, Nicholas Nixon a décidé de faire don de trois de ses clichés à la Galerie du Château d'eau. Il s'agit de : 

  • John Royston, Easton, Massachusetts, 2006
  • Longwood Mall, Brookline, Massachusetts, 2019
  • Détail du Portrait de Miss Alice Kurtz de Thomas Eakins, Harvard Art Museum, Cambridge, 2016

Trois œuvres qui viennent s'ajouter deux acquisitions faites par le musée.

La Mairie de Toulouse remercie Nicholas Nixon "pour sa générosité qui confirme la place particulière qu'occupe le Château d’Eau dans le monde de la photographie, au plan national et international".

Le Château d'Eau, fondée en 1974 par le photographe toulousain Jean Dieuzaide, est la première galerie publique en France exclusivement dédiée à la photographie. Depuis 47 ans, elle accueille de grands noms de la photographie et des jeunes talents et est l'une des rares institutions photographiques nationales à bénéficier d'une réputation à l'international.
Sa toute première exposition (1974 donc) était consacrée à Robert Doisneau, grand ami de Jean Dieuzaide.