• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les deux adolescents toulousains partis faire le jihad en Syrie jugés à huis clos pour terrorisme

Hosni Maati, l'un des avocats d'un des ados poursuivis. / © Arrantxa Belderrain / France 3
Hosni Maati, l'un des avocats d'un des ados poursuivis. / © Arrantxa Belderrain / France 3

Le procès de deux adolescents s'est ouvert ce mardi matin devant le tribunal pour enfants de Paris. Tous deux élèves au lycée des Arènes à Toulouse et âgés de 15 et 16 ans à l'époque, ils avaient tenté de rejoindre la Syrie en janvier 2014. Ils sont jugés à huis clos pour terrorisme.

Par Laurence Boffet

Ils ne s'étaient pas présentés au lycée à la rentrée des vacances de noël en janvier 2014. Ces deux adolescents de 15 et 16 ans avaient quitté Toulouse pour rejoindre la Syrie, via la Turquie et combattre auprès d'Al-qaïda avant de très vite déchanter. Ils avaient été récupérés par leurs familles trois semaines plus tard. Aujourd'hui, ils disent être partis en Syrie pour une action humanitaire et avoir été abusés par "des voyous". 

Hosni Maati, l'un des avocats de l'un des deux jeunes gens, surnommé "Hakim" à la demande de sa famille, l'explique ici  :
Interview de l'avocat du jeune "Hakim"
Hosni Maati, l'un des deux avocats du jeune "Hakim", jugé pour avoir tenté d'aller faire le jihad en Syrie en janvier 2014.  - Arrantxa Belderrain/ Sophie Neumayer /Nordine tahar / Delphine arzur

Leur procès s'est ouvert pour deux jours devant le tribunal pour enfants de Paris. Ils y sont jugés à huis clos pour "participation à un groupement terroriste" .C'est seulement la deuxième fois qu'un procès pour terrorisme s'ouvre en France pour des mineurs de retour de zone de combats. Ils encourent une peine maximale de 5 ans de prison.

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus