Les petits patrons dans les rues de Toulouse lundi

Ce sera la première fois que cette catégorie sociale manifestera à Toulouse. Les patrons des PME et TPE descendront dans la rue  à Paris et à Toulouse , lundi dès 10H

Les petits patrons avient déjà manifesté à Nantes
Les petits patrons avient déjà manifesté à Nantes © MaxPPP
Une semaine de mobilisation
Une partie des patrons descendra dans la rue lundi. Ce sera le premier jour d'une semaine de mobilisation des trois grandes organisations patronales.
Cette manifestation est destinée à protester contre "30 années" d'une politique qui, selon elles, a "bridé" l'économie.
Le Medef, la CGPME et l'organisation représentative des artisans et commerçants de proximité, UPA, trois organisations qui parlent rarement à l'unisson, affichaient une volonté d'unité et, par "30 ans", celle d'éviter que leur mouvement ne soit considéré comme politiquement marqué.

Chacun sa méthode
Les méthodes choisies pour se faire entendre sont en revanche très différentes.
La semaine sera ouverte par la confédération des petites et moyennes entreprises, la CGPME, avec un défilé lundi à partir de 10H00, à Paris
pour ceux de la moitié nord, et à Toulouse pour les entrepreneurs du sud de la

France.
Du jamais vu de la part de cette confédération depuis l'introduction de la semaine de 35 heures de travail au début des années 2000.

Le Medef refuse de manifester dans la rue
Ce mode d'expression est décrié par le Medef et exclu par l'Union professionnelle artisanale (UPA), à l'exception pour cette dernière de quelques rassemblements (sans défilés) dans plusieurs grandes villes.
La CGPME a choisi un langage imagé en adoptant le slogan "PME/TPE CadenASSEZ! Libérez nos entreprises!" et en demandant aux manifestants
de se munir d'un cadenas. "Les cadenas, c'est à la fois une déclaration d'amour et en même temps un moyen, quand vous êtes liés, de ne pas pouvoir s'en sortir", a dit à l'AFP le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil. Il s'agit d'une allusion à la phrase "j'aime l'entreprise" du Premier
ministre Manuel Valls.

Manifestation à Toulouse
A Toulouse, où 1.500 personnes et 35 cars sont attendus, le cortège quittera la place du Salin pour se rendre à la préfecture.
L'enchevêtrement des fédérations professionnelles est tel en France que, de fait, un nombre important de grandes organisations professionnelles adhérentes au Medef participeront à la marche, car membres aussi de la CGPME.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social