Lévothyrox : nouvelle action en justice d'une centaine de patients toulousains

Une centaine de patients victimes du nouveau Lévothyrox entame une nouvelle action en justice. Ils veulent obtenir du laboratoire Merck une remise immédiate sur le marché de l'ancienne formule du médicament.

Par Karine Pellat

Une procédure rare


Le laboratoire Merck va devoir rendre des comptes, ce mercredi, devant le tribunal de Grande Instance de Toulouse.
Une centaine de patients se sont groupés derrière Maître Jacques Lévy pour une procédure rare : l'assignation heure par heure. Une procédure utilisée quand "la situation a un caractère d'urgence".
Le tribunal ne devrait pas rendre sa décision aujourd'hui.

Maître Lévy défend les intérêts d'une centaine de patients
Maître Lévy défend les intérêts d'une centaine de patients


9 mois de combat


Depuis la mise sur le marché de la nouvelle formule du Levothyrox en mars dernier, des patients se plaignent de lourds effets secondaires. Une enquête est en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire. 


Les actions se multiplient



Le mois dernier, des patients ont assigné le laboratoire allemand à Lyon pour défaut d'information.

L'action menée aujourd'hui va encore plus loin : elle enjoint le laboratoire à réapprovisionner immédiatement les pharmacies avec l'ancien médicament. Actuellement, malgré la promesse de la ministre de la Santé, la pénurie pénalise gravement les patients. Certains ont même arrêté les traitements.

Ces actions civiles n'excluent pas des actions pénales, mais elles devraient permettre une réparation plus rapide des préjudices.



Sur le même sujet

Le réseau Tisséo étend sa toile vers Muret

Près de chez vous

Les + Lus