Marionnettissimo : le plus poétique des festivals de marionnette revient à Tournefeuille pour la 25e édition

Publié le
Écrit par Mélanie Cellier .

Du 22 au 27 novembre, le festival Marionnettissimo invite petits et grands rêveurs à découvrir l’univers de la marionnette contemporaine et des formes animées. Spectacles pour adultes et enfants, ateliers, rencontres, expositions, projections : l’événement vous entraîne vers cette discipline poétique et engagée, à Tournefeuille et dans le midi toulousain. [Partenariat]

Marionnettissimo, c’est chaque année une vingtaine de compagnies régionales, nationales et internationales. Un véritable carrefour des horizons et des techniques de marionnette dont une grande partie est représentée au festival. Que ce soit à fils, à gaines, à tiges, ou au travers d’un jeu d’ombre et de lumière, les différentes compagnies rivalisent de créativité et d’originalité.

Alors coupez vos fils, cessez d’être les pantins de votre routine et venez vous émerveiller devant la magie de Marionnettissimo !

Les spectacles à ne pas manquer

Plusieurs temps forts s’apprêtent à rythmer cette semaine de festivités. On a sélectionné pour vous quelques-uns des spectacles à voir absolument :

  • Jeudi 24 novembre : La compagnie Les Anges au plafond inaugurera le festival dès 19h à l’Escale de Tournefeuille. Le spectacle sera suivi d’un Bal Marionnettique, à partir de 21h, avec plus de 100 marionnettes en plateau !

  • Samedi 26 novembre à 21h30 : La même compagnie continuera de vous émerveiller avec la Mario’Night qui s’emparera du Bistrot de l’Escale pour une soirée musicale et marionnettique.
  • Samedi 26 novembre : Le festival vous propose un focus sur la création catalane avec quatre compagnies catalanes et une compagnie des Baléares, à l’honneur à Tournefeuille et à Toulouse.
  • Dimanche 27 novembre : Marionnettissimo réserve une après-midi de spectacles et de surprises pour les plus petits au Phare de Tournefeuille.

Voir la programmation complète

Le coup de cœur France 3 Occitanie : Couture(s), un spectacle aux idées bien tissées de la compagnie En cours de Route

Parmi les spectacles programmés, la compagnie d’Occitanie En cours de Route présentera Couture(s) qui allie à la fois une mise en scène peu commune dans le monde de la marionnette (avec des jeux de broderies) et la volonté de s'interroger sur des sujets qui nous tiennent à cœur. Sur scène, il est question de transmission, de générations, de femmes, de genre et d’écologie. Autant de thèmes qui secouent la société actuelle.

Flavie Chauvin, autrice, metteuse en scène et interprète de ce spectacle remonte le fil de sa création : "Pour mes 20 ans, j’ai demandé une machine à coudre. Je me suis retrouvée toute seule devant cet objet, ma mère ne savait pas m’aider. C’est ma grand-mère qui m’a montré et nous avons passé beaucoup de temps à coudre ensemble. C’est à ce moment-là qu’a commencé la grande liste des « pourquoi ». Pourquoi ce trou dans la transmission ? Pourquoi c’est encore très féminin comme activité ? Pourquoi coudre revient au goût du jour ? Pourquoi j’ai envie de faire la couture alors ma grand-mère a fait le choix de ne pas transmettre à ma mère ?"

Pour répondre à ses « Pourquoi ? », Flavie a d’abord récolté les témoignages de personnes qui l’entourent. Elle a confronté les générations en mêlant la parole des enfants à celle de leurs grands-parents.

Sur scène, je joue avec les voix des personnes que j’ai rencontrées pendant la création et je suis accompagnée par des grandes silhouettes brodées. Je ne me sens pas seule du tout, et j’espère que ce sera aussi le ressenti des spectateurs et spectatrices du Grand Rond !

Flavie Chauvin, autrice, metteuse en scène et interprète du spectacle "Couture(s)"

La mise en scène est pensée « comme un patchwork » précise Flavie, avec plusieurs tableaux qui forment un tout dont elle est le fil conducteur. C’est un mélange de théâtre documentaire et de théâtre de marionnettes avec des présences suggérées par des pans de tulle brodés et des ombres.

Une manière poétique de faire passer un message engagé que le thème de la couture fait ressurgir comme lorsqu’on ouvre la soupape d’une bouilloire.

"Le féminisme et l’écologie sont deux champs de bataille qui subissent les mêmes schémas de domination de la part du patriarcat et du capitalisme. La couture est à la croisée de ces deux grands combats. Nombreuses sont les brodeuses qui militent par leur broderie sur les réseaux sociaux (pour le droit à l’avortement par exemple). Elles transgressent les codes de cette « activité de petite fille sage » pour dénoncer, revendiquer, reprendre du pouvoir. Concernant l’écologie, il y a un vrai retour au « faire soi-même » pour consommer différemment. Et cela passe aussi par la couture, le recyclage des vêtements, le fait de pouvoir réparer, etc…" - Flavie Chauvin

Un spectacle à découvrir ce mercredi 23 et samedi 26 novembre à 15h au Théâtre du Grand Rond à Toulouse.

 

France 3 Occitanie est partenaire du festival Marionnettissimo.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité