Mercredi de déconfinement : quels films voir en salle ?

Après les faux-espoirs de décembre 2020, ce 19 mai va être un jour de retrouvailles entre les salles de cinéma et leur public. Nouveautés et longs-métrages non diffusés l'an dernier, quels seront les films à l'affiche ce mercredi et dans quelles conditions pourrez-vous les voir ?

Après plusieurs mois d'interruption, les salles de cinéma vont retrouver leur public dès mercredi 19 mai 2021.
Après plusieurs mois d'interruption, les salles de cinéma vont retrouver leur public dès mercredi 19 mai 2021. © Aurelie Ladet/ MaxPPP

Après le rendez-vous manqué du 15 décembre dernier, cette fois-ci c'est le bon, les cinéphiles vont à nouveau pouvoir se caler dans les fauteuils moelleux des salles obscures à partir de mercredi 19 mai.

Des retrouvailles très attendues par le public mais aussi par les directeurs de salles.

"Rallumer la lumière"

Au cinéma municipal Le Méliès de Castelmaurou (31), le responsable Patrick Jannitte est heureux de "rallumer la lumière" de cette unique salle de 200 places en périphérie toulousaine.

Cet exploitant s'est préparé à l'ouverture en proposant essentiellement des films de reprise dont la vie a été écourtée. En ouverture ce mercredi, il proposera "Adieu Les Cons", film satirique réalisé par Albert Dupontel, récompensé par sept trophées aux Césars et sous exploité lors de sa sortie en 2020.

Il se réjouit de la patience des distributeurs d'avoir joué le jeu de la présentation sur grand écran plutôt que de la diffusion les films sur les plateformes, essentielle à la remise en route de la flière du cinéma tout entier.

Le programme est bouclé pour 2 semaines 

Patrick Jannitte a fait le choix de diffuser ou de rediffuser les fims restés sur l'étagère depuis leur sortie l'an dernier. Les distributeurs demandent deux séances par jours concernant les sorties nationales. Un rythme impossible à tenir pour ce cinéma communal en période de crise sanitaire. Pourtant il proposera quand même une sortie nationale par semaine, avec la programmation des films d'animation Demon Slayer et StarDog.

"Avec une séance quotidienne, il a fallu s'organiser en terme d'horaires pour permettre aux spectateurs de rentrer chez eux avant le couvre-feu de 21 heures. En fonction de la durée du film, la séance débutera à 18 heures 30 ou à 19 heures". C'est toute la difficulté pour les petites salles des communes limitrophes à Toulouse. Le public n'est pas disponible en journée".

La deuxième difficulté demeure la jauge limitée à 35% réduisant la capacité d'accueil à 70 sièges maximum. Une contrainte passagère pour cette petite salle qui pourra, selon l'évolution du déconfinement, augmenter sa jauge à 65% dès le 9 juin prochain et proposer une séance supplémentaire jusqu'à 23 heures.

Le 19 mai sera l'occasion d'inaugurer le nouveau projecteur laser acquis en juin 2020 et peu utilisé depuis. 

Le programme pour les deux semaines à venir est bouclé, avec à l'affiche :

Les places sont disponibles directement au guichet ce mercredi ou sur réservations sur la page web Le Méliès

Effervescence pour les grandes salles de Toulouse et Labège

Daniel Paulard est directeur des cinémas Pathé-Gaumont de Toulouse Wilson et Labège. Après sept mois de fermeture, l'effervescence de la réouverture est manifeste.

"On est sur les starting-blocks depuis le 15 décembre dernier. Nos 31 salles de Wilson et de Labège sont prêtes à recevoir le public. Le site des réservations a été pris d'assaut dès la publication de la programmation avec 3.500 préventes".

Ca démarre très bien et ça fait du bien au moral.

Daniel Paulard - Directeur des cinémas Pathé-Gaumont de Toulouse et agglomération

Question programmation, on repart sur nos bonnes habitudes avec une offre assez large de films d'auteurs et grand-public, précise Daniel Paulard. Une vingtaine de films seront à l'affiche ce mercredi 19 mai. Cinq sorties nationales dont entre autres, Envole-Moi de Christophe Barratier, L'Etreinte de Ludovic Bergery ou encore Tom et Jerry pour le jeune public, mais aussi les reprises des films dont la diffusion a été stoppée net par le confinement : Adieu Les Cons, 100% Loup, Michel-Ange de Andrey Konchalovsky. Radhe, un film indien sera également à l'affiche à partir de ce mercredi.

Faciliter l'accès aux séances

"On a demandé à nos clients de réserver à l'avance leurs séances pour pouvoir jauger à l'instant T notre capacité d'accueil et limiter les flux. Le logiciel de caisse permet de limiter cette jauge à 800 personnes en simultané dans l'établissement". 

Quant à l'extension de la jauge à 65% et du couvre-feu à 23 heures le 9 juin, Daniel Paulard ne fera pas de pari : « nous avons déjà été échaudés le 15 décembre 2020, mais quand tout le monde sera vacciné le problème sera moindre ».

Sans réservation préalable, tous les cinéphiles ne pourrons pas satisfaire leur appétit de grand-écran dès le 19 mai, mais qu'ils se consolent, il y a encore 450 films chez les distributeurs à sortir avant la fin de l'année, révèle Daniel Paulard.

Retrouvez ici tous les programmes des petites et grandes salles de cinéma toulousaines et périphériques.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture cinéma déconfinement société