Mort de Quentin, poignardé à Toulouse : le suspect libéré revient en prison

Lors de la marche blanche pour Quentin à Toulouse / © Maxppp
Lors de la marche blanche pour Quentin à Toulouse / © Maxppp

Après la mort de Quentin Fisset-Bonfanti le 11 mai 2014 devant le Puerto Habana à Toulouse, un suspect avait été arrêté puis libéré pour erreur de procédure. Ce suspect vient d'être emprisonné à nouveau. Ses avocats protestent. La mère de Quentin est soulagée.

Par Michel Pech

C'est un nouvel épisode dans l'affaire du jeune homme poignardé  mortellement lors d'une bagarre pour un motif futile devant le Puerto Habana à Toulouse.
Deux des trois personnes suspectes avaient été mises en examen et écrouées depuis le 12 mai dernier, dont l'une à la suite d'un vice de procédure relevé par son avocat (la réponse du président de la Chambre de l'Instruction au "référé liberté" de la défense avait été rendue au bout de 4 jours et non de 3 comme l'exige le code de procédure pénale). Ce suspect, John G. avait donc été libéré.
Vendredi dernier, il a été de nouveau incarcéré après son audition par la juge d'instruction. 
Un emprisonnement que ses avocats contestent. Selon Maître mouton, aucun élément nouveau ne permet cette décision. 
La juge d'instruction s'appuie sur le témoignage d'un quatrième suspect qui, lors de son interrogatoire par les enquêteurs aurait menti pour couvrir, semble t'il, John G. 

De son côté, Marie-Ange Bonfanti, la mère de Quentin, a accueilli cette nouvelle incarcération comme une bonne nouvelle.
L'enquête n'est pas terminée. La date du procès n'a pas encore été décidée.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus