Mort du policier à Toulouse : son agression ne serait pas liée à son métier

C'est à la sortie d'une boîte de nuit à Sesquières que le policier a été agressé.
C'est à la sortie d'une boîte de nuit à Sesquières que le policier a été agressé.

Selon nos informations, la rixe mortelle qui a coûté la vie à un policier samedi matin à la sortie d'une discothèque toulousaine, serait liée à une banale dispute pour une histoire de place dans la file d'attente d'un snack. 

Par Cécile Frechinos

C'est un banal désaccord sur leurs places dans la file d'attente d'un snack qui serait à l'origine de la dispute mortelle. 
Samedi matin, un policier qui n'était pas en fonction, sort de la discothèque l'Esmeralda lorsqu'il souhaite s'acheter quelques chose à manger au snack à proximité de l'établissement de nuit.

D'après nos informations, le policier en civil aurait fait remarquer à deux hommes que ces derniers l'avaient doublé dans la file d'attente. Une remarque que ses futurs agresseurs n'auraient pas supporté. 

Les deux individus s'en sont pris au policier. Ils l'auraient d'abord poussé violemment au sol avant de lui porter plusieurs coups et de prendre la fuite. 

Les deux auteurs des coups n'auraient donc pas eu connaissance du métier de leur victime. 

Les deux suspects toujours en garde à vue  


Prise en charge par les pompiers vers 7h, la victime, âgée de 35 ans, n'a pas survécu à ses blessures. 
Une enquête a immédiatement été ouverte et confiée au SRPJ de Toulouse.

L'un des agresseurs se serait d'abord présenté au commissariat moins d'une heure après les faits. 
Le 2ème aurait été interpellé en milieu de matinée. 
Depuis, les deux hommes sont en garde à vue. Ils devraient être présentés à un juge d'instruction lundi. 


 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus