Municipales à Toulouse : le maire sortant LR Jean-Luc Moudenc, soutenu par LREM, favori d'un sondage Ifop/Fiducial

Publié le Mis à jour le

Selon un sondage Ifop/Fiducial commandé par la « La Dépêche du Midi », le maire LR sortant de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, soutenu par LREM, l’emporterait dans tous les cas de figure au second tour des élections municipale.
 

Une prime au maire sortant

Un sondage de l'Ifop/Fiducial, réalisé par téléphone du 17 au 20 février auprès d’un échantillon représentatif de 786 personnes pour "La Dépêche du Midi ", "100 %  radio" et "Via Occitanie " accorde une large prime au maire sortant Les Républicains (LR) de Toulouse, soutenu par La Répubique en Marche (LREM), Jean-Luc Moudenc, lors du premier tour des prochaines élections municipales. Ce sondage situe sa liste "Aimer Toulouse" à 41% des intentions de votes. 

Selon l'Ifop/Fiducial, la liste "Archipel Citoyen", conduite par l'écologiste Antoine Maurice et soutenue par Europe Ecologie Les Verts, La France Insoumise, Nouvelle Donne et Place Publique, arrive deuxième position, avec 25 % des intentions de vote. Loin devant la liste "Une nouvelle énergie pour Toulouse" de la socialiste Nadia Pellefigue, soutenue par le PS, le PCF et le PRG, qui ne recueille que 14 % des intentions de vote. Tandis que l'ancien maire de Toulouse Pierre Cohen, à la tête d'une liste "Pour la Cohésion", soutenue par Génération-s, recueille 7,5 % des intentions de vote. 

Suivent :
  • la liste "Rassemblement toulousain" du rassemblement national conduite par Quentin Lamotte : 7%
  • la liste "Toulouse Belle et forte" soutenue par le Modem de Franck Biasotto : 2%
  • la liste du Parti animaliste de Quentin Charoy : 1%
  • la liste "Debout Toulouse" soutenue par "Debout la France" de Francis Manaud : 1%
  • le liste du Nouveau Parti Anti-capitaliste (NPA) de Pauline Salingue : 1%
  • la liste Lutte ouvrière de Malena Adrada : 0,5%

Un second tour en faveur du maire sortant quelque soit les cas de figure

Dans tous les cas de figure envisagés par le sondage, au second tour des élections municipales, le maire sortant Jean-Luc Moudenc serait réélu.

Il le serait avec 54% contre 46 % pour une liste d’Union de la gauche, conduite par l'écologiste Antoine Maurice, et rassemblant Nadia Pellefigue et Pierre Cohen.

Il le serait également, encore plus facilement (57%) si la liste était conduite par la socialiste Nadia Pellefigue (43%).

Il le serait enfin en cas de triangulaire avec d'une part une liste d'union des écologistes et de la gauche et d'autre par le Rassemblement national, au cas où ce dernier parviendrait à atteindre les 10% de voix au premier tour nécessaires pour se maintenir au second. La liste de Jean-Luc Moudenc obtiendrait alors 49% des voix, celle d'Antoine Maurice, Nadia Pellefigue et Pierre Cohen 45 % et celle du Rassemblement national 6%.

Les enseignements du sondage IFOP/Fiducial

Le sondage Ifop/Fiducial corrobore le principe de la prime au maire sortant, qui joue à plein pour Jean-Luc Moudenc.

Il confirme également la poussée des écologistes à Toulouse où EELV avait réalisé 21 % des voix aux Européennes. Dans ce sondage, les électeurs placent Archipel Citoyen emmené par l'écologiste Antoine Maurice 11 points devant la liste de la candidate du Parti socialiste et plus de 18 points devant celle de l'ancien maire Pierre Cohen, qui avait lui claqué la porte du PS pour regagner Génération-s.

Enfin, le Rassemblement national, avec 7 % des intentions de vote au premier tour, se situe à Toulouse à un étiage assez bas par rapport à son niveau national. Il ne serait pas en mesure de se maintenir au second tour.