Municipales à Toulouse : la socialiste Nadia Pellefigue veut incarner la gauche

Nadia Pellefigue / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
Nadia Pellefigue / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Vice-présidente (PS) de la région Occitanie, Nadia Pellefigue est candidate aux élections municipales de 2020. Son crédo ? inclure Toulousains et Toulousaines dans son projet politique notamment sur les questions de transitions environnementales.

Par Yael Benamou

Son parti : Une Nouvelle Energie 


A 40 ans, Nadia Pellefigue a l'ambition de devenir la nouvelle maire de Toulouse. L'actuelle vice-présidente de la région Occitanie veut, comme le nom de son mouvement l'indique, insuffler Une Nouvelle Energie à Toulouse.
Soutenue par le Parti Socialiste, le PRG et le PCF, Nadia Pellefigue espère embarquer avec elle toutes les forces de gauche pour ces élections municipales. Un projet de rassemblement de la gauche donc qu'elle est venu présenter aux habitants du quartier des Izards au Nord de Toulouse. 

En images, le reportage de d'Auriane Duffaud :
reportage Nadia Pellefigue

Un projet collectif axé sur la justice sociale 

 Pour construire son programme, notamment axé sur la justice sociale et l'écologie, Nadia Pellefigue a lancé son mouvement citoyen en début d'année. Au cours de 27 ateliers, 300 Toulousains ont pu proposer des solutions pour leur ville. 
Voir sa méthode, "l'intelligence collective"

Beaucoup d'adversaires

En mars prochain, cette liste de gauche devra faire face à de solides adversaires : d'un côté le maire sortant Jean-Luc Moudenc soutenu par Les Républicains et La République En Marche, et de l'autre Archipel, un collectif citoyen auquel s'est ralliée La France Insoumise (LFI).  
Selon nos informations, Europe Ecologie les Verts qui a participé au lancement de ce mouvement souhaiterait le quitter pour tenter sa chance aux municipales. Pour un écologiste toulousain, c'est l'entrée dans Archipel de LFI qui aurait incité au divorce. Un schisme qui semble inéluctable et qui aurait une conséquence évidente : la dispersion des forces de gauche. Une situation qui pourrait coûter des voix à Nadia Pellefigue. 
Pour l'heure, Nadia Pellefigue et ses alliés, estiment avoir toutes leurs chances de remporter ces élections.

A lire aussi : Municipales à Toulouse-Nadia Pellefigue : comment trouver l’argent de sa campagne ?

Sa biographie

C'est à l'âge de 4 ans que la candidate arrive à Toulouse avec ses parents. La famille s'installe aux Pradettes, dans le quartier du Mirail. Jeune déjà, son ambition politique se développe : elle milite au sein de groupes lycéens.
Elle devient ensuite assistante parlementaire d'une députée européenne, Françoise Castex.
A l'âge de 23 ans, elle rejoint les rangs du parti socialiste.
En 2015, elle est élue au Conseil régional Occitanie sur la liste de Carole Delga : elle est actuellement vice-présidente chargée du Développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur.

Sur le même sujet

Les + Lus