Nouvelle manifestation contre la réforme des retraites à Toulouse

La cortège toulousain / © Anne Ployart / France 3 Midi-Pyrénées
La cortège toulousain / © Anne Ployart / France 3 Midi-Pyrénées

1300 personnes, selon la police, et 5500 selon les syndicats, ont manifesté mardi matin dans les rues de Toulouse pour s'opposer à la réforme des retraites examinée en première lecture à l'Assemblée Nationale

Par VA.

Comme un baroud d'honneur. A l'instar de 150 autres rassemblements dans l'hexagone, une manifestation inter professionnelle contre la réforme des retraites a réuni mardi matin à Toulouse 1300 personnes selon la police et 5500 selon les organisateurs. Parallèlement, à l'appel des syndicats CGT, FSU et Solidaires, de nombreux services publics sont perturbés par des arrêts de travail comme les centres des impôts, ou encore les cantines scolaires des écoles toulousaines. D'autres perturbations sont par ailleurs annoncées dans l'accueil des enfants sur leur temps péri scolaire.

Ces manifestations se déroulent au moment où les députés votent en première lecture le projet de loi sur les retraites L'issue du vote solennel, prévu à partir  de 16H00, ne fait pas de doute. La réforme, la première d'un gouvernement de gauche sur ce sujet, aura les faveurs des socialistes et radicaux de gauche. En revanche, les élus UMP, UDI et Front de gauche devraient voter contre le texte et les écologistes s'abstenir.

Le projet de loi "garantissant l'avenir et la justice du système de retraites", dont les mesures phare sont l'allongement progressif de la durée de côtisation
à 43 ans et l'instauration d'un compte pénibilité, sera ensuite discuté au Sénat à partir du 28 octobre.
Si l'âge légal de départ à la retraite est maintenu à 62 ans, comme l'a fixé la loi de 2010, les salariés verront la durée de cotisation nécessaire pour une retraite pleine augmenter d'un trimestre tous les trois ans à partir de 2020 pour atteindre 43 ans (172 trimestres) pour les personnes nées en 1973 et après.

Sur le même sujet

Les + Lus