Pendant sa visite à Toulouse, Bernard Cazeneuve annonce qu'un attentat a été déjoué à Orléans

Publié le Mis à jour le
Écrit par F. Valéry et P. Lagorce

Venu inspecter les dispositifs de sécurité notamment à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le ministre de l'Intérieur a surpris tout le monde en annonçant qu'un attentat contre les forces de l'ordres avait été déjoué la semaine passée près d'Orléans (Loiret). 

Bernard Cazeneuve a annoncé lors de son discours à Toulouse, étape d'une courte visite au pas de charge pour passer en revue les dispositifs de sécurité, qu'un attentat contre les forces de l'ordre avait été déjoué la semaine dernière près d'Orléans, dans le Loiret. 



Prenant tout le monde de court, le ministre de l'Intérieur a déclaré qu'un "projet d'attentat visant des représentants de la force publique dans la région d'Orléans a été déjoué la semaine dernière par la DGSI", lors d'un discours devant les gendarmes et forces de police de la région à l'hôtel de police de Toulouse, précisant que deux Français ont été interpellés et mis en examen le 19 décembre.



En vidéo, le reportage de Stéphane Compan et Denis Tanchereau :

durée de la vidéo: 01 min 50


Le ministre de l'intérieur a passé ce mardi après-midi à Toulouse (31). Une visite au pas de charge pour Bernard Cazeneuve qui est arrivé vers 13H à l'aéroport Toulouse-Blagnac. Il a rencontré les forces de l'ordre déployées dans le cadre de l'état d'urgence et du plan Vigipirate notamment des agents de la PAF (police aux frontières).







Bernard Cazeneuve avait ensuite rendez-vous à la Caserne Courrège pour une présentation du Peloton d’Intervention Interrégional de la Gendarmerie de Toulouse (31).





La visite s'est terminée au commissariat central de Toulouse (31) avec une rencontre avec la BST (la brigade spécialisée de terrain).









Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité