Problèmes techniques pour Artemis I : report possible au 2 septembre du décollage de la fusée pour la Lune

La fusée de la Nasa devait décoller ce 29 août depuis la Floride pour faire le tour de la Lune. Un problème technique sur l'un des moteurs oblige les Américains à repousser le départ de cinq jours.

Le grand programme spatial américain de retour sur la Lune, Artemis I va devoir attendre. Le décollage de la fusée a été annulé ce lundi en raison d'un problème technique sur l’un des moteurs principaux de l’engin, a indiqué la Nasa. 

Le prochain rendez-vous est potentiellement fixé au vendredi 2 septembre, voire au 5 septembre. La date reste incertaine, tout dépendra de la nature du problème et du délai nécessaire aux équipes de la Nasa pour le résoudre.

50 ans après...

Initialement prévu à 8h33 (14h30 heure française), le décollage d’Artémis I devait avoir lieu sur l’aire de lancement 39B du centre spatial Kennedy en Floride. 

Vers 7 heures du matin heure locale (13 heures en France), un des quatre moteurs RS-25 situé sous l’étage principal de la fusée, n’a pu atteindre la température voulue. Elle est restée au-delà, empêchant le décollage dans des conditions sécures.

Cinquante ans après le dernier vol d’Apollo, la mission Artémis I consiste à retourner sur la lune afin de permettre d'atteindre Mars à bord du même vaisseau. La capsule Orion sera propulsée jusqu’en orbite autour de la Lune. Objectif : vérifier que le véhicule est adapté pour de futurs astronautes, notamment en terme d'isolation thermique. 

Le budget est de 4,1 milliards par lancement. Les ingénieurs de la Nasa doivent actuellement juguler les défaillances du moteur RS-25. A Toulouse, le futur lancement sera suivi de près par le Cnes et la Cité de l'Espace.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité