Cet article date de plus de 4 ans

La psychologie prise d'assaut par les étudiants à l'université Jean Jaurès de Toulouse

Suite à l'engouement suscité par certaines filières, de nombreuses universités françaises ont mis en place une sélection à l'entrée en master. Ca n'est pas le cas à l'université Jean Jaurès de Toulouse, pour la psychologie. Résultat, elle doit faire face à un afflux d'étudiants de toute la France.

La file d'attente est longue, sous un soleil de plomb. Les étudiants n'ont qu'une journée pour s'inscrire au Master 1 de psychologie de l'université Jean Jaurès de Toulouse. Après 3 ans d'études, de nombreux étudiants de toute la France sont candidats. Jean Jaurès fait partie des rares universités françaises qui ne pratiquent pas la sélection en master pour cette filière.

1100 étudiants en 2016, autant de place en 2017


L'an dernier, 1100 étudiants se sont inscrits en master de psychologie. Pour la rentrée 2017, il devrait en être de même. Bien que l'université souhaite accueillir "tout le monde", le nombre d'enseignants et les bâtiments n'est pas extensibles. Les inscriptions ont donc été limitées à une seule journée. 

Pour les non-admis, il reste le recours administratif. Le droit opposable au Master a déjà été déposé par des étudiants d'autres académies, qui n'avaient pas été reçus dans le master de leur choix.


Le reportage de Stéphane Compan et Frédéric Desse :
durée de la vidéo: 01 min 37
La psychologie prise d'assaut par les étudiants à l'université Jean Jaurès de Toulouse

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société