Le recrutement des enseignants stagiaires au point mort dans l'académie de Toulouse

Illustration classe / © AFP
Illustration classe / © AFP

55 enseignants stagiaires de l'académie de Toulouse sont toujours en attente de postes. Selon eux, l'Education Nationale préfère recruter des contractuels, au statut précaire et surtout moins formés. 

Par J.V

Anaïs, Florence, Paul-Olivier, Camille et bien d'autres,.... Ces enseignants stagiaires ont tous obtenu le CRPE, le concours de recrutement des professeurs des écoles. Ils sont inscrits sur une liste complémentaire qui permet de pallier les désistements et reports de stage des candidats admis sur la liste principale. Au total, 92 personnes qui peuvent être appelées dans le courant de l'année. 
Mais à ce jour, 37 d'entre eux ont été sollicitées par l'académie. 55 enseignants stagiaires se retrouvent donc sans affectation. Parmis eux, Florence : "Je suis désemparée car je souhaite réellement m'investir dans le métier de professeur des écoles, je suis motivée et impatiente de travailler mais je sais que l'académie de Toulouse a prévu de recruter en priorité des contractuels, au statut précaire, sans perspective ni de formation, ni de titularisation."
Un collectif d'enseignants stagiaires a demandé au Ministre de l'Education Nationale de donner l'autorisation au Rectorat de recruter toutes les personnes de la liste complémentaire au lieu de recruter des contractuels, comme ce fut le cas en 2016 selon eux.


Une pétition a récolté plus de 1000 signatures

Un rassemblement à l'appel de l’intersyndicale SNUipp-FSU - SNUDIFO - SE-UNSA et CGT Educ’action est prévu mercredi prochain à 15h devant le rectorat.

Sur le même sujet

L'info au bahut à Montpellier

Près de chez vous

Les + Lus