School Mouv : un Toulousain fait trembler le marché du soutien scolaire en ligne

Des cours particuliers diffusés via des vidéos YouTube : il fallait y penser. Shannon Picardo l'a fait.

© DR
Prenez un studio et plantez-y un décor de salle de classe. Demandez à des professeurs de l'Education Nationale de rédiger des cours. Embauchez de bons comédiens. Ajoutez quelques animations graphiques et finissez par une musique entraînante. Vous obtiendrez des vidéos miracle qui feront accepter à tout lycéen l'idée de prendre des cours particuliers. 

"J'ai réussi mon bac grâce à des vidéos en ligne"

Shannon Picardo sort à peine du bac quand lui vient cette idée révolutionnaire. "Je voulais réviser pour les épreuves du baccalauréat ES mais je n'avais pas les moyens de me payer des cours particuliers. J'ai cherché sur internet et suis tombé sur des vidéos réalisées grâce à une webcam. C'était amateur mais ça m'a énormément servi : j'ai eu 14 à l'épreuve d'histoire-géo."

Shannon en parle autour de lui, tous ses amis s'y mettent. Ca lui a donné l'envie de créer, "de faire évoluer le monde avec des produits innovants" avance le jeune auto-entrepreneur. "Les élèves sont en permanence sur internet et sur les écrans c'était une évidence que ça allait fonctionner !"

Il a fallu créer un univers, un site qui plaise à ma génération.
Shannon Picardo, fondateur de SchoolMouv


Les clés du succès :

Après son bac et son idée en poche, Shannon Picardo rejoint la Toulouse Business School (TBS). Coaché par un incubateur au sein de son établissement, il se lance grâce à une banque, d'abord surprise, puis emballée par son projet.

A chaque fois qu'on allait voir des banquiers, ils nous répondaient : "Ca existe déjà !" Mais tout le monde se trompait... Du coup, ils étaient super optimistes." 


Sûr de lui, comme depuis le début de l'aventure, il poursuit : "On propose une vraie innovation de rupture sur le soutien pédagogique".

Pour l'instant, Shannon et ses 5 associés ont produit 27 vidéos, des fiches de révision et autres quizz, tous en accès libre. Prochaine étape : lever 150.000 euros sur un site de financement participatif d'ici le mois de décembre et ainsi couvrir l'ensemble du programme de 3ème, 1ère et Terminale, classes d'examens.

Participation minimum : 500 euros. Ensuite, School Mouv compte passer en payant. La start-up proposera des abonnements mensuels entre 10 et 25 euros. 


S'il voit plus loin ? "School Mouv deviendra peut-être la plus grosse entreprise de soutien scolaire en ligne de France". Un beau clin d'oeil à son père qui vit au Portugal : "il a crée son salon de coiffure et s'est développé au point de devenir la plus grosse chaîne de salon de coiffure du pays." 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation internet éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter