Sécheresse : malgré sa dérogation d'arrosage, un golf près de Toulouse préfère laisser ses fairways jaunir

Alors que les restrictions d'usage de l'eau sont toujours plus contraignantes pour les particuliers et quelques secteurs agricoles, les golfs ont l'autorisations d'arroser leurs hectares de pelouse. Le directeur d'un golf de Haute-Garonne a décidé de n'arroser que les greens et les départs.

Des greens d'un vert puissant, qui contraste avec les prairies jaunies par le soleil. Le paysage à de quoi détonner en ce début août

Pour garder les pelouses en bon état, les propriétaires de golfs peuvent les arroser sans grosses restrictions, alors que bon nombre d'autres usages "récréatifs" de l'eau ont été suspendus.

Dans son arrêté du 28 juillet 2022, la préfecture de Haute-Garonne déclare que " l'arrosage des terrains de golf est interdit de 8h à 20h et la consommation hebdomadaire d'eau doit être réduite de 15% à 30%." Elle ajoute qu'en cas d'aggravation de la situation, l'interdiction pourra être totale. 

Arrêter "le diktat du golf vert fluo"

Dans son Golf de Palmola à Buzet-sur-Tarn, Guillaume Sajus a lui décidé d'aller plus loin pour sauvegarder les ressources en eau. " Cette année, j' arrête complètement d'arroser les fairways ", la partie tondue d'un parcours de golf, entre le green et le départ. " Cela me permet d'économiser 80% d'eau sur l'arrosage, qui se limite désormais aux greens et aux départs."

Désormais, le directeur de ce golf n'arrose que trois des 35 hectares de son domaine. " Nous sommes inscrits dans une démarche éco-responsable, labellisée par la fédération de golf " détaille-t-il. " Je me suis toujours battu contre le diktat du vert fluo sur les parcours de golf, même en été."

Selon ce professionnel, les mentalités tendent à évoluer dans la pratique de ce sport en extérieur. " Récemment, j'ai observé que le Golf de Saint Andrews en Ecosse, la Mecque du golf dans le monde, avait aussi des parcours jaunis par le soleil, sans que les joueurs et le public s'en émeuvent."

Ci-dessous la vue satellitaire du golf, bien vert, il y a quelques semaines. En dessous, la même vue prise le 25 juillet 2022, où l'on s'aperçoit les terrains jaunis.

La couleur des parcours importe donc moins que par le passé dans l'esthétique du jeu selon Guillaume Sajus. 

Une fréquentation en baisse de 20%

Même si la canicule et la sécheresse provoquent une baisse de la fréquentation de 20% au Gold de Palmola, son directeur estime qu'il faudra subir des sécheresses comme celle-ci chaque année. 

C'est pourquoi , dès le mois d'octobre, son domaine va accueillir une collection variétale de graminées plus résistantes à l'eau pour déterminer quelle sera la meilleure pelouse pour le golf du futur. La démarche sera la même dans neuf autres golfs de France, et suivie de près par le ministère de l'Agriculture.