SPIROU : un chasseur d'exoplanètes fabriqué à Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos .

Dans les laboratoires toulousains de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) est en train de naître SPIROU. Un instrument qui doit permettre de détecter de nouvelles exoplanètes similaires à la Terre. 

Il porte le nom d'un célèbre personnage de bandes dessinées et nous promet peut-être de belles aventures! SPIROU qui est l'acronyme de SpectroPolarimètre InfraRouge est instrument qui sera bientôt capable de dénicher des systèmes planétaires voisins du système solaire. 



Trouver une présence de vie 

Grâce à un système innovant, il va détecter toutes ces exoplanètes en orbite qui pourraient avoir des caractéristiques semblables à notre bonne vieille Terre, notamment la présence d’eau et donc de vie.  



Ce concentré de technologies de six tonnes, assemblé par des équipes du CNRS de Toulouse, va coûter 10 millions d’euros. Il équipera d’ici à la fin de l’année 2017 le télescope TCFH qui se trouve à Hawaï, à 4.204 m d’altitude. 



Une de nos équipes a pu approcher SPIROU et les équipes du CNES qui l'assemblent, voici leur reportage. 



durée de la vidéo: 01 min 44

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité