Top 14 : le Stade Toulousain vient (laborieusement) à bout de Brive

Publié le
Écrit par Marie Martin (avec AFP)
"On a été très stériles ce soir", a reconnu Ugo Mola, l'entraîneur du Stade Toulousain, à l'issue de la rencontre.
"On a été très stériles ce soir", a reconnu Ugo Mola, l'entraîneur du Stade Toulousain, à l'issue de la rencontre. © Fred Scheiber/AFP

Samedi 27 novembre 2021, 11ème journée de Top 14, le Stade Toulousain a battu Brive avec peine, 18 à 11. Un match qui ne restera pas dans les annales du double tenant du titre, selon son entraîneur Ugo Mola.

Malgré les absences de la plupart de ses internationaux, une infirmerie bien garnie, la pluie et une conquête en grande difficulté, Toulouse s'en est finalement sorti face à Brive, trop indisciplinée, avec un score de 18 à 11, samedi 27 novembre 2021, lors de la 11ème journée du Top 14.

Le double tenant du titre conforte sa première place au classement, avec sept longueurs d'avance avant le déplacement périlleux dimanche soir de son dauphin, Bordeaux-Bègles, chez un autre prétendant au bouclier de Brennus, le Racing 92.

Avec cette cinquième défaite en six journées, Brive réalise lui une mauvaise opération dans la course au maintien puisque deux de ses concurrents directs, les promus Perpignan et Biarritz se sont imposés plus tôt dans la journée.
Sans ses héros bleus vainqueurs des All Blacks la semaine dernière, laissés au repos à l'exception de Thibaud Flament, qui attendra que son poste soit un peu plus fourni pour avoir des vacances, Toulouse a pourtant fait preuve d'une défaillance inhabituelle en conquête.

Systématiquement contrariés par l'alignement briviste, les Rouge et Noir ont perdu au total onze ballons en touche, dont sept au cours de la seule première période. A l'image d'un essai en coin refusé à Lucas Tauzin après arbitrage vidéo, ils ont également échoué, souvent par maladresse, à concrétiser leur domination territoriale.

Brive leur a même donné une leçon de réalisme en marquant dans le premier acte à chacune de ses incursions ou presque dans le camp toulousain, dont un essai de l'arrière Joris Jurand. Mais les Corréziens ont été beaucoup trop indisciplinés et pénalisés pour tenir jusqu'au bout sous la pluie fine qui a fait son apparition après la pause. Leur demi d'ouverture Enzo Hervé, sanctionné d'un carton rouge pour jeu dangereux, a laissé ses coéquipiers en infériorité numérique pour la fin de match et Toulouse a su en profiter. 

Frustré de ne pas avoir disputé une seule minute de jeu avec les Bleus lors des tests d'automne, Thomas Ramos, aligné à l'ouverture, a enchaîné les pénalités (6 sur 7 de réussite) pour assurer l'essentiel. Sans marquer un seul essai, une rareté à Ernest-Wallon.

A l'issue de la rencontre, l'entraîneur des Rouge et noir, Ugo Mola, n'a pas mâché ses mots :"il ne faut pas bouder les fois où tu es capable de gagner moche. Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas fait un match aussi moche, mais il y a les quatre points à la sortie". 

On a été très stérile ce soir, avec une incapacité stratégique à faire les bons choix, trop de munitions manquées et d'approximations dans la zone de marque. 

Ugo Mola

L'entraîneur a toutefois admis qu'il y avait "malgré tout" des choses à retirer d'un match qui "ne restera pas dans les annales". Les joueurs ont fait preuve de courage et de caractère, a-t-il déclaré, ajoutant : "On s'est accroché contre une équipe qui a l'habitude de combattre".

J'ai vu le moment où Brive connaissait mieux les combinaisons que nous ! Il vaut mieux en rire parfois. J'espère que ce n'était qu'un accident.

Ugo Mola


Le Stade Toulousain affrontera la semaine prochaine Bordeaux-Bègles.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.