Toulouse : au Mirail, des habitants excédés par les trafics et les nuisances brisent le silence

© France 3
© France 3

Les habitants d'une résidence n'en peuvent plus des incivilités, du bruit et du trafic de drogue, qui, depuis l'installation de vidéosurveillance dans d'autres quartiers, s'est déplacé sous leurs fenêtres. La mairie de Toulouse leur réclame du temps pour agir. 

Par Fabrice Valery

Les habitants de la Résidence d'Oc dans le quartier du Mirail ont choisi de briser le silence, même s'ils disent eux-mêmes qu'ils risquent "des représailles". Ils n'en peuvent plus de subir chaque soir sur leurs fenêtres du trafic, du bruit, des incivités. 

Selon eux, des trafiquants de drogue se sont installés là "chassés par l'installation de vidéosurveillance à d'autres endroits du quartier". Depuis certains ne dorment plus, d'autres n'osent plus sortir de chez eux.

Ils ont donc créé un collectif pour interpeller la mairie de Toulouse. Ils réclament des mesures concrêtes et rapides pour rétablir l'ordre au pied de leur immeuble. Mais la mairie leur demande du temps pour agir. 

EN VIDEO / le reportage de Christine Ravier et Eric Foissac
Exaspération au Mirail
Les habitants d'une résidence n'en peuvent plus des trafics et des incivilités.

 

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus