Toulouse : Le CNES collabore avec la Bolivie pour surveiller l'Amazonie

Les images de Pleïade permettent aux équipes de secours de visualiser les endroits accessibles. / © CNES
Les images de Pleïade permettent aux équipes de secours de visualiser les endroits accessibles. / © CNES

Le CNES (centre national d'études spatiales) de Toulouse contribue, via son satellite d'observation de la terre Pleïade, à la surveillance des feux qui rongent la forêt amazonienne, à la demande de la Bolivie. 

Par Marie Martin

C'est donc la Bolivie qui a sollicité cette aide, pour surveiller l'avancée inquiétante des feux dans la forêt amazonienne. La semaine dernière, le pays a activé la charte internationale « Espace et catastrophes majeures ». A laquelle collabore le CNES (centre national d'études spatiales) de Toulouse.

Son satellite d'observation de la terre, Pleïade, est donc mis à contribution pour fournir des images. Autant d'éléments précieux qui permettent par exemple aux équipes de secours sur place de visualiser les endroits accessibles. 

En 24 heures, près de 1 700 nouveaux départs de feu se sont produits au Brésil. Mercredi 28 août 2019, face à une pression internationale croissante, le président brésilien Jair Bolsonaro a signé un décret interdisant les brûlis agricoles dans tout le Brésil pendant soixante jours pour tenter de freiner la multiplication des incendies en Amazonie, la plus grande forêt tropicale du monde.

Voir le reportage d'Odile Debacker et Thierry Villéger, de France 3 Occitanie : 
 
CNES surveillance Amazonie



 

Sur le même sujet

Les + Lus