Toulouse : le collectif Mix'art Myrys (enfin) dans ses murs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin .

Une nouvelle aventure commence pour Mix'art Myrys. La mise à disposition des anciennes usines au collectif d'artistes vient d'être votée en conseil municipal. Il reste donc légalement dans ses locaux, rue Ferdinand Lassalle à Toulouse. 

C'est la fin d'une longue bataille... Emaillée d'occupations illégales.

La ville de Toulouse vient d'acter la mise à disposition des anciennes usines Myrys au collectif d'artistes Mix'art. Des hangars transformés en ateliers d'artistes, éphémères ou plus pérennes.



L'aventure a commencé en 1995. Des artistes investissent l'usine de fabrication de chaussures, située dans le quartier Saint-Cyprien, désaffectée et vouée à la destruction. Un ensemble hétéroclite d'artistes, de sans logis, de sans-papiers et parfois les trois à la fois, s'y installe et fait vivre le lieu. 

Deux ans plus tard, le collectif est créé et il propose un projet à la ville.

Mais la réponse tarde à venir et le lieu est vendu, ce qui  provoque l'occupation, en signe de protestation, de l'ancienne préfecture. Le collectif rebondit, le lieu continue d'exister, jusqu'à devenir l'un des plus fréquentés de Toulouse. 



En 2005, collectif et pouvoirs publics se mettent d'accord pour une solution de relogement au 12 rue Ferdinand Lassalle. C'est là que Mix'art va désormais vivre, légalement. 

Des travaux de remise aux normes vont être réalisés. Pour accueillir comme il se doit le public, toujours fidèle à l'esprit du lieu et de ses occupants : vivre et faire ensemble...



Voir le reportage de Claire Sardain et Jean-Luc Pigneux, de France 3 Occitanie : 



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité