Toulouse : comment sauver l'incroyable collection de portraits de la faculté de médecine

La faculté de médecine de Toulouse lance une collecte pour restaurer une quarantaine de tableaux datant du XVI et XVII siècles. Des oeuvres qui sont classées au titre des monuments historiques, mais dont le coût de restauration est trop élevé pour l'université Paul Sabatier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est une collection exceptionnelle. François de Purpan, Alexis Larrey, ou encore Arnaldus de Bosco doyen de la faculté en 1423... De grands noms de la médecine toulousaine, représentés par des portraits du XVIème et du XVIIème siècles. 

Une galerie des illustres à restaurer

Cette galerie des illustres est exposée dans les locaux de la faculté de médecine de Toulouse, sur les allées Jules Guesde à Toulouse. Mais les toiles, les plus anciennes datent de 1776, ont beaucoup souffert des outrages du temps. Ces 45 tableaux nécessitent aujourd'hui une sérieuse restauration. Devant le coût, estimé à quelque 200.000 euros, la faculté, propriétaire des tableaux, lance une collecte de fonds.

Certains tableaux déjà restaurés en 2019

À l’occasion de deux précédentes campagnes de collecte de dons, sept portraits ont pu être restaurés : Arnaldus de Bosco, Bernardus Salarti, André Soulé, Augerius Ferrier, Antonius Dumay, François de Purpan, et François Sanchez.

Les tableaux avaient été confiés à un atelier de restauration pour les préserver et leur apporter les premiers soins car certains sont très abîmés.

Jérôme Ruiz, l'un des restaurateurs chargés de leur redonner des couleurs constate sur de nombreuses oeuvres : "des déchirures, des trous, une couche de poussière très importante et en dessous un vernis qui s'est altéré, qui a jauni et qui donne un côté presque monochrome".   

4 nouvelles toiles sélectionnées

Afin de poursuivre ce travail de restauration, le Service commun d’étude et de conservation des collections patrimoniales de l’université Toulouse III de Paul Sabatier, a sélectionné quatre nouvelles toiles à restaurer pour un budget avoisinant les 11000 €.

Cette huile sur toile représentant Roch Tarbès (1752-1830) fait partie des 4 toiles qui devraient être restaurées. Maître-chirurgien, il est l'un des premiers professeurs de la Société de médecine, chirurgie et pharmacie de Toulouse. Il fut le promoteur de la première campagne de vaccination contre la variole en 1800.