Toulouse : des commerçants désabusés font un bilan assez négatif de l'année écoulée

Les ventes en fin d'année n'ont pas été à la hauteur des espérances des commerçants du centre ville de Toulouse. / © France 3 Occitanie
Les ventes en fin d'année n'ont pas été à la hauteur des espérances des commerçants du centre ville de Toulouse. / © France 3 Occitanie

Le rush de Noël étant passé, les commerçants font le bilan d'une année difficile. Les manifestations rituelles des gilets jaunes les samedis, la fronde sociale et l'augmentation des achats sur internet ont contribué selon eux à une détérioration de l'activité dans le centre de Toulouse.

Par Christine Ravier

Certains commerçants voient passer tous les samedis après-midi le cortège des gilets jaunes. A ceux-ci se sont ajoutés dernièrement les cohortes hostiles à la réforme des retraites. Certains ont dû licencier. 

"Les jours de pointe de grève, la ville est morte, on ne voit personne", affirme le président de l'association des commerçants Alsace-Lorraine. "Cela plus des samedis où les gens ont pris l'habitude de ne pas se déplacer, ça fait lourd pour le commerce".
 

"Marre de vivre ça"


"On en a marre de vivre ça, on veut travailler", proteste une autre commerçante qui se dit fatiguée.  "Nerveusement, physiquement, c'est vraiment très compliqué" confirme une employée. Beaucoup se disent en colère, notamment un opticien qui a été contraint de fermer une de ses boutiques.

"59 semaines de manifestations ont eu raison de nous", affirme Lucas Guillermin qui mentionne des samedis sans aucune recette. Mais la période de Noël semble avoir été positive pour un certian nombre de professionnels, qui notent une reprise depuis le mois de novembre.

En vidéo, le reportage de Raphaëlle Talbot et Julia Vandal

 

Sur le même sujet

Les + Lus