Toulouse : des bateaux électriques pourraient débarquer sur la Garonne cet été pour les touristes

La métropole a un projet pour relancer le tourisme, faire naviguer des bateaux électriques sur les bords de la Garonne. Ils seraient basés au port Viguerie, dans le centre-ville de Toulouse, avant fin juin. Mais cette annonce risque de se heurter à la réalité administrative des appels d'offres.

 

Toulouse - Port Viguerie - archives.
Toulouse - Port Viguerie - archives. © maxpp MICHEL LABONNE

C’est l’un des lieux les plus prisés par les touristes l’été à Toulouse : le port Viguerie et sa grande roue. Mais cet été, le paysage risque de changer légèrement. Toulouse Métropole projette de mettre en place des bateaux électriques sur la Garonne. Des canoës et des paddle pourraient également être mis à disposition.

Le but est de faire de ce lieu très connu des Toulousains, un pôle de navigation en plein centre-ville. « L’idée est de diversifier l’offre des petites locations de bateaux individuels et de dynamiser la navigation sur la Garonne, mais aussi sur le Canal du Midi », a déclaré Jean-Claude Dardelet, vice-président de Toulouse Métropole à nos confrères d’Actu Toulouse.
Contacté par France 3 Occitanie, le service communication de Toulouse Métropole a modéré les propos de l'élu et a précisé que « le projet était toujours en cours, aucune date de mise en service n’a été décidée.». Un appel à candidatures a en effet été lancé : « à ce stade, aucune entreprise n’a été sélectionnée ».

Le projet estival semble donc encore loin d'aboutir...

Une possible extension sur l’île du Ramier

Un projet qui pourrait s'il se réalise, redynamiser cette zone touristique, mais pas uniquement. Toulouse Métropole envisagerait de relocaliser la navigation par bateaux électriques au port Saint-Sauveur, sur le Canal du midi, à l’arrière-saison. Dans les prochaines années, ce mode de transports fluvial écologique pourrait également s'étendre à l'île du Ramier.

Ce n’est pas la première fois que la mairie de Toulouse essaie de développer le port Viguerie. En 2018, un projet de piscine flottante devait voir le jour. Il aurait permis aux touristes de nager directement dans les eaux de la Garonne mais faute d'un financement suffisant et avec une rentabilité incertaine, le dossier a été enterré. En sera-t-il de même pour les bateaux électriques sur la Garonne ? Verdict dans quelques semaines.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie canal du midi loisirs sorties et loisirs vacances transports maritimes ports politique environnement transition énergétique énergie