Toulouse : une vente aux enchères exceptionnelle de dessins commandés par Napoléon

L'entrevue de l'empereur Napoléon et du Tsar Alexandre 1er de Russie sur le Niémen le 25 juin 1807 de Benjamin Zix / © Hôtel des ventes Primardeco
L'entrevue de l'empereur Napoléon et du Tsar Alexandre 1er de Russie sur le Niémen le 25 juin 1807 de Benjamin Zix / © Hôtel des ventes Primardeco

Une vente inédite se tiendra le 25 septembre à l'Hôtel des ventes Primardeco de Toulouse. Des dessins et un carnet préparatoire commandés par l'empereur Napoléon seront présentés aux enchères. L'ensemble est estimé à 100 000 euros. 

Par J.V

C'est une vente exceptionnelle qui va certainement attirer de nombreux passionnés de Napoléon Bonaparte. Mercredi 25 septembre, l'Hôtel des ventes Primardeco de Toulouse propose aux enchères, 28 dessins et un carnet de croquis commandés par l'empereur lors de la campagne de Pologne et Russie en 1806 et 1807.

Découverts lors d'une succession

Ces objets, très bien conservés, ont été découverts par Jérôme de Colonges, le commissaire priseur de Primardeco, lors de l'inventaire d'une maison dans le Sud-Ouest. ''Les dessins étaient rangés dans une bibliothèque dans le salon de cette maison de famille. Leur état est presque parfait. Le papier n'a pas souffert de l'humidité ni du soleil."

Ces dessins, réalisés à l'encre et à l'aquarelle, sont des témoignages de scènes de combats. Quand Napoléon partait en campagne, il s'entourait d'artistes, de dessinateurs chargés de ''raconter'' le quotidien de l'empereur. On découvre, par exemple, plusieurs dessins signés de Benjamin Zix, représentant les soins donnés aux blessés, "L'entrevue de l'empereur Napoléon et du Tsar Alexandre 1er" ou encore "La destruction de la colonne de Rosbach le 18 octobre 1806".
 
Benjamin ZIX (1772-1811) "La destruction de la colonne de Rosbach le 18 octobre 1806'' / © Primardeco
Benjamin ZIX (1772-1811) "La destruction de la colonne de Rosbach le 18 octobre 1806'' / © Primardeco

Un carnet de croquis dessinés sur le champ de bataille complète cette collection exceptionnelle. Les prix sont estimés entre 1500 à 10 000 euros par dessin.
Le lot complet est fixé à un minimum de 100 000 euros.

Les musées sont très intéressés

Cette vente devrait attirer en priorité les musées nationaux et étrangers, les institutions mais aussi les admirateurs de Napoléon qui sont prêts à dépenser beaucoup d'argent pour un témoignage de l'époque, ou encore les amateurs de dessins de guerre. 

La vente débutera mercredi 25 septembre à partir de 14h30 à l'Hôtel des ventes Primardeco, 14 rue du rempart Saint-Etienne à Toulouse. 


 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus