Toulouse : une femme de 70 ans mise en examen et écrouée pour le meurtre de son mari

Mercredi 3 juin, une femme de 70 ans a été retrouvée près du corps sans vie de son époux, à leur domicile de L'Union, près de Toulouse. L'homme a été tué par arme à feu, sa compagne aurait retourné l'arme contre elle. Elle a été mise en examen et écrouée pour homicide volontaire par conjoint.

illustration
illustration © MaxPPP

Les circonstances de ce drame familial ne sont pas encore totalement élucidées mais la femme de 70 ans, retrouvée dans un bain de sang, aux côtés de son époux, mercredi 3 juin 2020, à L'Union, près de Toulouse, a été mise en examen et écrouée, ce week-end, pour "homicide volontaire par conjoint", a-t-on appris auprès du parquet de Toulouse.

La victime, âgée de 72 ans, a été retrouvée morte, par les gendarmes, au domicile familial. L'homme a semble-t-il succombé à deux coups de revolver et sa femme, qui gisait à côté de lui, a vraisemblablement retourné l'arme contre elle. 

Un contexte de violences conjugales semble écarté, les deux époux en revanche étaient en mauvaise santé. L'homme a-t-il tenté de s'interposer dans une tentative de suicide de son épouse ? Ou celle-ci a-t-elle volontairement tiré avant de tenter de se suicider ? L'enquête devra le déterminer. Les explications de la mise en examen sont confuses, selon le parquet de Toulouse, elle aurait tout de même évoqué de fréquentes disputes.

Gravement blessée au thorax, l'auteure présumée des coups mortels a été opérée en urgence. Elle est toujours hospitalisée, bien qu'étant mise en examen pour "homicide volontaire par conjoint" et placée en détention provisoire. Une détention qui s'exécute en milieu hospitalier, compte-tenu de son état de santé, toujours d'après le parquet.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société