A Toulouse, François Hollande annonce des simplifications dans les permis de construire

En visite à Toulouse ce jeudi, le chef de l'Etat a visité le site de l'ex-CEAT, racheté à l'Etat par la métropole toulousaine pour y créer un nouveau quartier. Il a profité de l'occasion pour annoncer des simplifications dans les procédures pour accélérer la création de logements. 

© AFP
François Hollande a demandé jeudi à ce que les délais pour l'attribution des permis de construire soient réduits à "cinq mois", lors de son déplacement à Toulouse sur le thème de la simplification de la vie des entreprises et de la construction de logement.

L'attribution d'un permis de construire "prend en moyenne au moins huit mois. C'est trop long. Je demande que tous les délais soient revus" pour aboutir "à un délai maximum de cinq mois", a déclaré François Hollande, qui a demandé au gouvernement d'agir par voie réglementaire avant le 1er mai.

Le chef de l'Etat a précisé avoir demandé à la ministre du logement, Cécile Duflot, de "présenter des mesures réglementaires avant le 1er mai prochain".

Dans le domaine de la construction de logements, a poursuivi le président Hollande, "il nous faut simplifier les normes". "Aujourd'hui on compte, a-t-il dit, 3.700 normes qui encadrent la contruction d'une maison ou d'un immeuble". "Le coût moyen d'un logement c'est 2.000 euros du m2. Et selon les professionnels, ce coût a augmenté de 50% en 10 ans pour une grande partie à cause de l'inflation des normes", a-t-il relevé.

"Le 21 février, l'ensemble des normes seront révisées de façon à prendre des décisions à l'été prochain", a-t-il rappelé, en fixant comme objectif "de réduire de 10% le coût d'un logement collectif de 10% d'ici 5 ans".
durée de la vidéo: 01 min 26
Réaction de la fédération du bâtiment aux propos de François Hollande


A son arrivée, François Hollande a été accueilli par une manifestation d'une centaine de salariés CGT de Sanofi et d'Atrium, tenus à distance par les forces de l'ordre. Deux membres de la "manif pour tous", opposants au mariage homosexuel, sont parvenus à approcher à quelques mètres le président en criant: "Hollande démission!"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique urbanisme