Cet article date de plus de 3 ans

Toulouse : infirmière-star sur facebook, Caroline Estremo raconte sa vie dans un livre et sur scène

Après une première vidéo qui a atteint 1 million de vues sur facebook, l'infirmière du CHU de Purpan, décrit avec humour sa vocation, son quotidien et aussi sa vie personnelle dans un livre intitulé "#infirmière" et réalise son rêve : monter sur scène.

Caroline Estremo
Caroline Estremo © Catherine Delahaye
Elle vous répond au téléphone non pas entre deux injections et une course dans les couloirs du CHU de Purpan mais entre... deux répétitions. Du 26 au 30 avril, Caroline Estremo monte sur scène. Une grande première. "Caroline Estremo pique là où ça fait rire" (c'est le titre de son one woman show qu'elle avoue ne pas avoir choisi elle-même) est joué au Théâtre de Poche en Bord'Ô à Thorigny-sur-Marne près de Paris. 

C'est un rêve de gosse, confie-t-elle. J'adore mon métier d'infirmière mais là j'en profite à fond. Cette situation est vraiment inattendue, quand on pense qu'il y a moins d'un an j'avais fait cette vidéo sur facebook uniquement pour faire rire mes collègues. C'est que du plaisir !


Une reconnaissance fulgurante

Caroline est en effet sortie brutalement de l'anonymat en septembre 2016. Cette infirmière du CHU de Purpan à Toulouse publie alors sur facebook une vidéo où elle raconte, avec humour et punch, son quotidien d'infirmière. Caroline a toujours aimé faire le pitre. Elle pense amuser ses collègues de boulot et sa famille : sa vidéo touche 500 000 personnes en 3 jours, aujourd'hui elle a dépassé le million de vues

Les choses s'emballent alors à grande vitesse : invitée sur les plateaux télé, à Toulouse mais aussi à Paris, Caroline devient une sorte de porte-parole humoristique de ses collègues infirmières. Ce qu'elle raconte avec humour touche d'autant plus que cela vient du coeur et des tripes : son quotidien, souvent difficile, les heures de boulot qui s'enchaînent, la détresse des patients et de leurs proches, leur travers également...

Démarchée par un éditeur

Cette notoriété a conduit une maison d'édition à la contacter pour lui offrir la possibilité d'écrire sa vie dans son livre. "Le projet était séduisant, dit-elle, totalement inattendu, mais j'avais très envie de le réaliser". 

Le titre est un hastag, à l'image de son aura sur les réseaux sociaux. "#infirmière" (Editions First, sortie le 11 mai 2017). Pourtant le livre, que nous avons pu découvrir en avant-première, est plus personnel, moins "déjanté" que ses vidéos ou son spectacle. "Je ne voulais pas faire la même chose que sur scène ou sur facebook, raconte Caroline Estremo. Donc, le livre, c'est plus intime, plus personnel, même s'il y a aussi de l'humour".
Elle y raconte comment la jeune étudiante qui se morfond sur les bancs de la fac de droit va avoir la vocation pour le métier d'infirmière. Comment elle découvre le monde de l'hôpital, le manque de moyens, les patients qu'il faut gérer et comment l'humour, justement, permet de dédramatiser de franchir le cap de la douleur et du drame.

De l'autre côté du rideau

Caroline Estremo y raconte aussi le décès de son père, terrassé par un infarctus. "Je n'ai pas voulu raconter de choses trop personnelles, tomber dans le voyeurisme. Mais étant infirmière, ce drame m'a fait passé de l'autre côté du rideau. Le choc a été saisissant". 

On pense que dans le fil de l'action on s'occupe bien de nos patients et c'est sans doute le cas. Mais quand on est concerné par l'état de santé d'un proche, le temps ne s'écoule pas à la même vitesse. Quand on attend des infos cruciales, tout va très lentement.


Toujours infirmière, toujours passionnée mais...

Pour son spectacle, pour la promo de son livre mi-mai, Caroline Estremo pose des congès. Elle est toujours infirmière à Purpan. Mais pour combien de temps ? "Il faut bien vivre, avoir des revenus, et en plus j'aime mon métier. Mais c'est vrai que si le spectacle marche, je vais réaliser un rêve"
En conclusion, avant de repartir répéter sur scène, elle mesure la manière dont une partie de sa vie a rapidement changé, en l'espace de quelques mois, grâce au succès d'une petite vidéo sur Facebook. Et ce qui a changé aussi pour elle, c'est son engagement professionnel. Mais pas en négatif, au contraire. 

Je vais au travail avec la banane. Avec tout ce qui m'arrive, je suis encore plus à l'aise au boulot, j'y ai encore plus d'attachement à ce métier, difficile mais passionnant.


Caroline Estremo ne prend donc pas de pari sur l'avenir. Elle sait maintenant que tout peut changer très rapidement. Vraiment très rapidement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société livres culture