Toulouse : Jean-Luc Moudenc officiellement soutenu par La République En Marche pour les élections municipales

Jean-Luc Moudenc et Emmanuel Macron en septembre 2017 à Toulouse / © P.Pavani/AFP
Jean-Luc Moudenc et Emmanuel Macron en septembre 2017 à Toulouse / © P.Pavani/AFP

Le maire de Toulouse va briguer un nouveau mandat avec le soutien de LREM. Jean-Luc Moudenc avait été élu en 2014 à la tête de la ville rose, à l'époque avec l'étiquette UMP. Membre de LR, il avait annoncé le 20 septembre dernier qu'il se représentait sans solliciter les partis politiques.

Par Juliette Meurin

La République En Marche (LREM) a décidé de soutenir Jean-Luc Moudenc pour les élections municipales de mars prochain.
Le maire (LR) de Toulouse avait mis fin au suspense sur sa candidature le 20 septembre dernier, précisant qu'il ne sollicitait aucune investiture de partis politiques.

Selon le Figaro, "l’état-major macroniste justifie notamment son choix par la présence d’une liste de gauche "Archipel Citoyen": un rassemblement d’écologistes, d’Insoumis et d’anciens socialistes, qui "risquent" de réaliser un score important."
 


Jean-Luc Moudenc n'a pas encore rendu publique sa liste pour ces élections municipales.
Des négociations étaient encore en cours récemment entre le maire de Toulouse et le parti d'Emmanuel Macron.

Dans un communiqué, le maire de Toulouse salue la décision de LREM.

Une décision constructive et responsable, fruit d’un dialogue de fond mutuellement respectueux, précise Jean-Luc Moudenc. Elle est logique car LREM participe déjà à la Majorité municipale et métropolitaine à mes côtés depuis 2014.


Pour Jean-Luc Moudenc cette décision "écarte les risques de la division et annonce un large rassemblement municipal au service des Toulousains, en toute indépendance."

Dans un communiqué Archipel Citoyen parle "d'une union des irresponsables", le mouvement estime que "Jean-Luc Moudenc et LREM ont le mérite de clarifier leur positionnement politique pour la prochaine élection municipale : s’opposer à l’écologie, poursuivre leur politique de droite en livrant la ville aux marchands, et continuer la politique des alliances de circonstances cimentées par des intérêts bien compris."
 

Sur le même sujet

Les + Lus