Toulouse : Latécoère rachète l'activité câblage électrique de Bombardier Aviation

Latécoère a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 659,2 millions d'euros. / © Xavier de Fenoyl/MaxPPP
Latécoère a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 659,2 millions d'euros. / © Xavier de Fenoyl/MaxPPP

L'équipementier aéronautique Latécoère, qui vient d'être racheté par un fonds d'investissement américain, a annoncé mardi 31 décembre 2019 la conclusion de son accord avec Bombardier Aviation pour lui racheter ses activités de câblage électrique.
 

Par Marie Martin (avec AFP)

L'entreprise toulousaine Latécoère annonce ce mardi 31 décembre 2019 avoir "conclu un accord définitif selon lequel Latécoère fera l'acquisition des activités liées aux systèmes d'interconnexion et de câblage électrique (EWIS) de Bombardier à Querétaro, au Mexique", indiquent les deux groupes dans un communiqué commun.
  
 Les sociétés ont également conclu un "accord d'approvisionnement à long terme selon lequel Latécoère fournira à Bombardier ces mêmes systèmes".
    
En vertu de cet accord, Latécoère versera à Bombardier (dont le chiffre d'affaires est estimé à environ 80 millions de dollars) 50 millions de dollars. La transaction, qui reste soumise aux approbations légales habituelles, devrait être finalisée au premier semestre 2020.
    
L'opération "permet d'établir une relation de long terme avec Latécoère et participe à l'optimisation de Bombardier Aviation", souligne le communiqué. Selon Yannick Assouad, la directrice générale de Latécoère que nous avons jointe au téléphone, "c'est une belle opération de diversification qui nous donne accès à tous les avions d'affaires de Bombardier ainsi qu'à leur aviation régionale". 
    
Environ 700 employés qualifiés se consacrent à la production des systèmes EWIS sur le site concerné. Par ailleurs, Bombardier continuera d'y produire des structures majeures pour ses avions.
    
Fournisseur des grands avionneurs mondiaux, Latécoère intervient dans tous les segments de l'aéronautique (avions commerciaux, régionaux, d'affaires et militaires), dans les domaines des Aérostructures (58% du CA, tronçons de fuselage et portes) et des Systèmes d'interconnexion (câblage, harnais EWIS et espace, meubles avionique et équipements embarqués).
    
L'entreprise, passée début décembre sous le contrôle du fonds d'investissement américain Searchlight, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 659,2 millions d'euros.

Concrètement, selon Yannick Assouad, l'impact du rachat de l'activité câblage de Bombardier en terme d'emploi sera "en-dehors de France pour commencer mais j'espère également en France à long terme. Nous souhaitons aller plus loin dans l'aérostructure. Latécoère doit maintenant montrer sa capacité à générer du cash. Nous sommes sur le chemin de la croissance". 

La directrice générale de Latécoère poursuit : "Après une grande phase d'investissement - plus de 100 millions d'euros investis dans nos usines pour les moderniser -, nous devons continuer notre progression".

Latécoère emploie 5 000 employés permanents, 6 000 avec les CDD et les intérimaires, auxquels s'ajoutent désormais les 700 salariés de l'usine mexicaine. En France, ce sont 2 000 salariés répartis en Aquitaine et principalement en Occitanie (Gers, Haute-Garonne et Hérault). 

Sur le même sujet

Les + Lus