Toulouse : le constructeur franco-italien ATR utilise la réalité virtuelle pour concevoir et vendre ses avions régionaux

Publié le Mis à jour le

Le constructeur aéronautique ATR, basé à Toulouse, vient de signer un contrat avec SkyReal, une start-up spécialisée dans la réalité virtuelle pour l'industrie. Techniciens et ingénieurs se sont équipés d'outils 3D pour s'immerger dans la conception des avions, mieux travailler à distance et présenter les appareils aux clients.

Le casque de réalité virtuelle fait penser aux jeux vidéo mais la finalité est bien professionnelle. L'outil est utilisé pour concevoir et vendre des avions.

Basée à Paris avec une quinzaine de collaborateurs, la start-up SkyReal vient de signer un contrat avec le constructeur d'avions régionaux ATR pour fournir des outils de réalité virtuelle (voir VIDEO ci-dessous). 

En immersion virtuelle dans un avion

L'idée est de se mettre (virtuellement) dans la peau d'une personne qui travaille en atelier, pour résoudre par exemple des problèmes d'accessibilité ou de montage.

Hugo Falgarone - fondateur et dirigeant de SkyReal

Des techniciens ou des ingénieurs méthode utilisent ce nouvel outil permettant de s'immerger grâce à des images 3D (trois dimensions). L'immersion est possible avec ou sans casque, grâce à une salle immersive ou un simple écran d'ordinateur.

Un procédé très pratique car la conception des avions ATR est répartie sur différents sites en France et en Italie. Plusieurs collaborateurs - à distance les uns des autres - peuvent ainsi travailler ensemble et en temps réel sur les mêmes images, dans un même environnement et partager leurs commentaires. Un gain de temps rendu possible grâce à la réalité virtuelle. 

Visite virtuelle et choix des équipements

L'immersion virtuelle dans un cockpit ou une cabine ne se limite pas à la phase de conception. Le procédé intéresse aussi la partie commerciale et l'espace vente d'ATR (le Customer Experience Studio). Le client peut visiter l'intérieur d'un appareil et mieux l'appréhender ou choisir virtuellement un équipement.

Etre dans l'échelle 1 de la réalité, être capable d'immerger le client, c'est un élément important de conviction.

Hugo Falgarone - fondateur et dirigeant de SkyReal

SkyReal met en avant ce procédé évoquant, "à l'heure de la crise sanitaire, un changement dans la manière de travailler qui rend essentielle la capacité à virtualiser pour prendre des décisions". ATR fait figure d'entreprise pilote en la matière.

On est convaincu qu'il y a de grandes marges de progrès pour les outils de modélisation 3D, pas assez exploités par les industriels

Hugo Falgarone - fondateur et dirigeant de SkyReal

Après la conception et la visite virtuelle, ATR prévoit de retravailler avec SkyReal pour digitaliser les formations à la maintenance des avions.

Pour continuer de s'imposer sur le marché, SkyReal compte sur une prochaine évolution majeure de la règlementation dans l'industrie : la certification des process via la 3D (trois dimensions) va progressivement remplacer la certification actuelle par des plans en deux dimensions.