• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Escalators de la ligne B du métro de Toulouse : qui veut dépenser des millions ?

L'escalator de la station des Carmes, sur la ligne B du métro toulousain / © Max PPP
L'escalator de la station des Carmes, sur la ligne B du métro toulousain / © Max PPP

Ils devaient durer 30 ans. Mais les 83 escalators de la ligne B du métro de Toulouse ont tellement multiplié les pannes depuis leur installation en 2007 qu'ils doivent être changés. Pour la modique somme de 27 millions d'euros.

Par Vincent Albinet

Ça fait cher de l'escalator. Les 83 escaliers mécaniques installés le long de la ligne B n'ont jamais vraiment fonctionné depuis leur mise en service en 2007.

Leurs défauts de conception et de mise en oeuvre, qui engendrent depuis leur installation des pannes à répétition, font l'objet d'un litige en justice entre le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) et la société CNIM qui les a fournis et installés.

Mais en attendant de savoir qui va payer la douloureuse et son montant précis, les élus du SMTC ont adopté mercredi un plan de remplacement de l'ensemble des escaliers mécaniques des deux lignes du métro toulousain. Car en plus des 83 escalators défaillants de la ligne B, il faut aussi changer les 47 autres de la ligne A, plus performants mais qui seront trentenaires, et donc cacochymes pour des escalators, en 2023.

Alors, au diable l'avarice ! A l'exception de quelques escalators "peu ou très peu fréquentés" qui seront remplacés par des escaliers fixes - un peu de sport ça ne peut pas non plus faire de mal - on change tout ! Et c'est donc un plan à 80 millions d'euros sur 20 ans qui a été voté, lequel ne devrait pas présager d'une baisse du prix du ticket pour l'usager.

Les escalators de la ligne B seront, priorité technologique oblige, remplacés avant ceux de la ligne A. Le coût d'investissement du remplacement des seuls escaliers mécaniques de la ligne B est estimé à 26,9 millions d'euros. Une paille.



 

Sur le même sujet

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Les + Lus