Toulouse : mobilisation autour d'un ancien champion de boxe en rétention

Stéphane rakoto est venu en France pour suivre une formation d'entraîneur. / © Capture Facebook
Stéphane rakoto est venu en France pour suivre une formation d'entraîneur. / © Capture Facebook

Andriatéfy Rakoto a été arrêté à la gare Matabiau à Toulouse, le 31 mai. Sans papiers sur lui, l'homme a été contrôlé par la police puis emmené au centre de rétention administrative de Cornebarrieu (31). Son cas sera réexaminé, mardi 5 juin, devant la cour d'appel administrative de Toulouse.

Par Marie Martin

Est-ce un malheureux concours de circonstance ? C'est ce que plaide la famille d'Andriatéfy Rakoto...

Ce Malgache de 36 ans, ancien champion du monde de boxe muay thaï est venu en France pour suivre une formation d'entraîneur en région parisienne.

Le 31 mai dernier, il prend le train, direction Toulouse, pour fêter son anniversaire avec sa soeur, qui réside à Saint-Sulpice, dans le Tarn.
A la gare Matabiau, il est contrôlé mais en l'absence de papiers d'identité (qu'il a récemment perdus, selon sa soeur), il est arrêté et transféré au centre de rétention administrative de Cornebarrieu, près de Toulouse.

Là, un juge confirme la rétention de 28 jours. L'avocat d'Andriatéfy Rakoto a fait appel et la cour d'appel administrative de Toulouse devait statuer à nouveau sur le cas du sportif, ce mardi 5 juin 2018.  Elle rendra sa décision mercredi 6 juin. 

Sa famille demande qu'il puisse être assigné à résidence chez elle, en attendant la délivrance d'un passeport lui permettant de rentrer chez lui. Ce qui lui a été refusé en première instance. 

Voir le reportage de Luc Truffert et Jack Levé, de France 3 Occitanie : 

Toulouse : mobilisation autour d'un ancien champion de boxe en rétention

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus