Toulouse : un braqueur tué par un policier en "légitime défense"

Publié le Mis à jour le
Écrit par VH avec AFP
Un braqueur a trouvé la mort dans la quartier Saint-Cyprien à Toulouse, abattu par un policier.
Un braqueur a trouvé la mort dans la quartier Saint-Cyprien à Toulouse, abattu par un policier. © AFP

Un braqueur a été tué par un policier alors qu'il tentait de cambrioler une supérette dans le quartier Saint-Cyprien à Toulouse tôt ce vendredi matin. D'après le procureur, les premiers éléments font état d'un tir en légitime défense.

Un peu avant 7 heures ce vendredi a eu lieu une tentative de braquage dans une supérette de la rue de Varsovie  près de la place Saint-Cyprien à Toulouse. Selon la police, un homme d'une vingtaine d'années a pénétré dans un magasin de l'enseigne carrefour City et a frappé un employé, le blessant légèrement et l'a enfermé dans un local. Un autre salarié a réussi à se mettre à l'abri et à prévenir les forces de l'ordre avec un téléphone portable.

Les policiers de la Brigade anti-criminalité sont arrivés sur place très rapidement. L'un des fonctionnaires est entré et s'est retrouvé face au malfrat. Le braqueur aurait alors pointé une arme. Le policier a tiré une fois et blessé grièvement l'homme au thorax. Ce dernier, qui réside dans la quartier du Mirail a succombé à ses blessures. 

Braquage mortel à Toulouse par france3midipyreneesLe nouveau procureur de la République de Toulouse, Pierre-Yves Couilleau et son adjoint, se sont rendus sur les lieux : "la situation de légitime défense en l'état des constatations est retenue. Les investigations du SRPJ et de l'IGPN se poursuivent pour préciser les circonstances exactes".  Lors d'une conférence de presse, Pierre-Yves Couilleau déclaré qyue le braqueur a utilisé un pistolet d'alarme type "double eagle"

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée au SRPJ, le braqueur voulait voler la caisse qui ne contenait pourtant pas grand-chose selon le gérant du magasin, "Il y a des caméras dans le magasin, les policiers sont en train de rassembler les données", a précisé ce responsable, absent au moment du braquage et de l'homicide. Les quatre employés qui étaient là ont, eux, "été conduits à l'hôpital pour une prise en charge".


Un état de légitime défense selon les premiers éléments

Le secrétaire régional du syndicat UNSA police, Cédric Delage, a assuré que le jeune homme avait "mis en joue un fonctionnaire de police". "En légitime défense, le fonctionnaire a alors tiré une fois sur le braqueur armé qui, atteint au thorax, est décédé dans la demi-heure qui a suivi". Une source à la direction générale de la police nationale (DGPN) a expliqué de son côté que le malfaiteur avait "pointé son arme vers les policiers" et que "l'un d'eux avait tiré à deux reprises". "Apparemment, il n'y a pas eu échange de tirs", a rapporté un autre syndicaliste policier, Luc Escoda, secrétaire régional d'Alliance. 

UNSA Police a fait valoir que "la légitime défense, c'est extrêmement compliqué". "Il faut que le policier subisse une attaque injustifiée, actuelle, réelle. Il peut alors accomplir un acte nécessaire pour sa survie, simultané et proportionné : un policier doit avoir tout ça en tête au moment même où il réagit". Cédric Delage a décrit le policier ayant tiré comme "un agent très professionnel, sans aucune casserole". Et le jeune homme tué comme "un individu connu des services de police pour différents délits".
Ambiance à Saint-Cyprien après la mort d'un... par france3midipyrenees

Des braquages ​et incidents qui se multiplient

Dans un communiqué, le syndicat Unité SGP Police FO apporte "son total soutien aux policiers intervenants, dans un contexte difficile et dangereux déjà démontré à de multiples reprises ces derniers jours."  Le syndicat souligne l'inquiétude des policiers "Il y a eu plusieurs braquages ces derniers temps et on est un peu sur les dents, même si certains braquages ont été commis avec des armes factices"

Jeudi, des braqueurs ont cambriolé une enseigne SPAR à Tournefeuille là aussi tôt dans la matinée. Plusieurs hommes masqués sont repartis avec un butin d'un montant inconnu.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.